GOLGI CAMILLO (1843-1926)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médecin et cytologiste italien, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1906 (conjointement à l'histologiste espagnol Santiago Ramon y Cajal) pour ses explorations de la structure fine du système nerveux central.

Camillo Golgi est né le 7 juillet 1843, à Corteno, en Italie. Alors qu'il exerce comme médecin dans un asile pour incurables à Abbiategrasso (Italie, 1872-1875) et bien qu'il ne dispose que d'un matériel rudimentaire, il met au point, en 1873, une méthode au nitrate d'argent pour colorer le tissu nerveux. Cette technique de coloration lui permet de démontrer l'existence d'un type de cellules nerveuses (connu aujourd'hui sous le nom de cellules de Golgi), possédant de nombreuses petites ramifications (les dendrites), servant à établir des connexions avec d'autres cellules nerveuses. La découverte des cellules de Golgi conduisit l'anatomiste Wilhelm von Waldeyer-Hartz à postuler que la cellule nerveuse est l'unité structurelle de base du système nerveux, hypothèse que Ramón y Cajal confirma par la suite. Cette démonstration a constitué une étape cruciale dans le développement de la neurologie moderne.

Après son arrivée à l'université de Pavie (1876), Golgi découvre et décrit, en 1880, l'endroit où les fibres nerveuses sensorielles s'achèvent en de nombreuses ramifications encapsulées à l'intérieur du tendon. Cette structure est connue aujourd'hui sous le nom d'organe tendineux de Golgi. En 1883, il observe la présence dans les cellules nerveuses d'un réseau irrégulier de fibrilles (petites fibres), de vésicules (cavités) et de granules, appelé aujourd'hui complexe ou appareil de Golgi. Le complexe de Golgi est présent dans toutes les cellules, à l'exception des bactéries, et joue un rôle important dans la modification et le transport des protéines au sein du cytoplasme de la cellule.

Travaillant sur la malaria (1885-1893), Camillo Golgi constate que les deux types d'accès palustre irrégulier (la fièvre tierce, survenant un jour sur trois, et la fièvre quarte, se répétant un jour sur quatre) sont causés par deux espèces différentes du parasite protozoaire Plasmodium. Il observe également que les accès de fièvre coïncident avec la libération des spores du parasite hors des globules rouges.

Camillo Golgi meurt le 21 janvier 1926 à Pavie.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GOLGI CAMILLO (1843-1926)  » est également traité dans :

CAJAL SANTIAGO RAMON Y (1852-1934)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 422 mots

Biologiste espagnol, né en 1852 à Petilla (Aragon), mort en 1934 à Madrid, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1906 pour ses travaux sur l'organisation du système nerveux. Il partage ce prix avec l'Italien Camillo Golgi. Diplômé de médecine puis professeur auxiliaire d'anatomie à l'université de Saragosse (1873-1875), Cajal est promu successivement professeur en titre à Valence (1883), profes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cajal-ramon-y/#i_88833

ORGANISATION DISCONTINUE DU TISSU NERVEUX

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 249 mots

Les éléments qui composent le tissu nerveux sont-ils en continuité ou seulement en contiguïté ? La question oppose, à la fin du xix e  siècle, les « réticulistes », partisans d'un tissu nerveux constitué de cellules anastomosées par leurs dendrites et leurs axones en de véritables réseaux continus, et les « neuronistes », pour qui chaque cellule n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-discontinue-du-tissu-nerveux/#i_88833

Pour citer l’article

« GOLGI CAMILLO - (1843-1926) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/camillo-golgi/