BRIGHTON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Première station touristique et balnéaire du sud-est de l'Angleterre, située sur la côte de la Manche, dans le comté d'East Sussex, à 80 km au sud de Londres. Prise entre la mer et la retombée des Downs du Sud, dépourvue de port, Brighton (population estimée à 134 293 hab. en 2001) s'étire sur près de 10 km de long et se prolonge vers l'ouest sans solution de continuité par la ville de Hove avec laquelle elle forme une seule entité administrative (247 817 hab. en 2001).

photographie : Le pavillon royal de Brighton

Le pavillon royal de Brighton

Le pavillon royal de Brighton, Grande-Bretagne, œuvre de John Nash. 

Afficher

D'abord petit centre de pêche, elle devint au xviiie siècle une station de cure réputée pour son air vif et ses bains de mer. Le prince de Galles, futur Guillaume IV, la lança définitivement en 1784 en y faisant construire le célèbre « Royal Pavillon » en style oriental, de nos jours centre de conférences et de congrès. Au xixe siècle, Brighton devint un lieu de villégiature bourgeoise et, au xxe, un centre de tourisme populaire, regorgeant de distractions à bon marché, tant en ville même que sur les deux jetées longues respectivement de 330 et de 520 mètres.

L'abondance de ses ressources hôtelières en fait un des principaux centres britanniques pour la tenue des congrès.

Brighton compte de nombreuses firmes d'industries légères (confection, cosmétiques, produits pharmaceutiques, stylos). Outre ses nombreuses écoles secondaires et techniques et ses cours d'anglais pour étrangers, Brighton est le siège, depuis 1965, de l'université de Sussex.

—  Claude MOINDROT

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-VII

Classification

Autres références

«  BRIGHTON  » est également traité dans :

NASH JOHN (1752-1835)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 1 259 mots
  •  • 4 médias

Étrange destinée que celle de John Nash qui devint sur le tard l'architecte favori du régent (futur George IV), puis connut la disgrâce, marqua profondément le paysage urbain de la capitale anglaise, mais fut l'objet d'acerbes critiques et dont l'œuvre disparate et inspirée divise encore les historiens. Quoique exactement contemporain de Soane, Nash est en fait un homme du xix e siècle, puisqu'il […] Lire la suite

TOURISME

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 14 746 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Bath et Brighton, prototypes des lieux touristiques »  : […] La première forme de séjour touristique est la saison thermale et le premier lieu que l’on peut considérer comme touristique est Bath, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Cette modeste bourgade où quelques curistes s’ennuyaient passe de 2 000 habitants en 1660 à 33 000 en 1801, par phases successives d’urbanisation qui métamorphosent la localité. Le healthy place devient un pleasure place avec […] Lire la suite

Les derniers événements

3-24 septembre 2019 Royaume-Uni. Annulation de la suspension du Parlement.

Brighton rejettent de peu une motion réclamant que le parti fasse campagne en faveur du maintien dans l’UE lors des prochaines élections générales. Le leader travailliste Jeremy Corbyn défend l’organisation d’un référendum proposant le choix entre un accord renégocié avec Bruxelles ou le maintien dans l’UE. Le 24, la Cour suprême du Royaume-Uni déclare […] Lire la suite

1er octobre - 5 novembre 1992 Royaume-Uni. John Major en difficulté sur la restructuration des mines et sur la ratification du traité de Maastricht

Brighton. Le 13, la direction de la British Coal Corporation annonce la fermeture de trente et une des cinquante mines de charbon encore en activité dans le pays et le licenciement consécutif de quelque trente mille mineurs en cinq mois. Intervenant en pleine récession économique, cette restructuration brutale et non concertée provoque un tollé jusque […] Lire la suite

1er-31 août 1988 Royaume-Uni. Nouvelle vague d'actions terroristes

Brighton. Les 2 et 3, trois attentats en Ulster font trois morts et vingt-quatre blessés, dont dix-huit civils. L'I.R.A. revendique également ces actions. Le 4, l'assassinat, par un commando de l'I.R.A., de deux artisans travaillant pour les forces de sécurité dans le commissariat de Belleek, confirme que l'I.R.A. a décidé une reprise du terrorisme […] Lire la suite

12 octobre 1984 Royaume-Uni. Attentat manqué de l'I.R.A. contre Margaret Thatcher

Brighton, où résident le Premier ministre et la plupart des membres du gouvernement, venus participer au congrès du Parti conservateur. Margaret Thatcher échappe à l'attentat, qui détruit trois étages du palace victorien, mais quatre personnes sont tuées et une trentaine de personnes sont blessées. Quelques heures après l'explosion, l'I.R.A. revendique […] Lire la suite

2-16 octobre 1983 Royaume-Uni. Congrès des deux grands partis britanniques et scandale Parkinson

Brighton le congrès du Parti travailliste. Après son échec cuisant aux élections législatives du 9 juin (avec 27,5 p. 100 des voix, c'est le score le plus bas qu'il ait obtenu depuis 1918), il s'agit, pour le principal parti d'opposition, de se prononcer sur la stratégie à adopter pour reconquérir l'opinion. En élisant, avec 71,2 p. 100 des voix, le […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude MOINDROT, « BRIGHTON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/brighton/