RILEY BRIDGET (1931- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Artiste anglaise née le 24-avril 1931 à Londres.

Bridget Louise Riley étudie au Royal College of Art de 1952 à 1955. Jusqu'en 1960, sa peinture s'inscrit dans la tradition impressionniste (paysages et figures). L'étude des pointillistes l'amène à expérimenter des juxtapositions de couleurs et, influencée par Victor Vasarely, elle se tourne vers l'abstraction géométrique. Son œuvre tient une place importante dans le mouvement op art des années 1960, notamment introduit par l'exposition The Responsive Eye, New York, en 1965, Bridget Riley exploite les effets du dynamisme optique en créant des motifs complexes en noir et blanc ou en couleurs qui donnent l'illusion du mouvement, de la couleur et du relief. Elle remporte le premier prix à la biennale de Venise de 1968. Parmi ses œuvres majeures, citons Drift No 2 (1966) et Nineteen Greys (1968). Ses œuvres ont été l'objet de nombreuses expositions ; notamment à la Tate Britain (2003), au Musée d'art moderne de la Ville de Paris (2008).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  RILEY BRIDGET (1931- )  » est également traité dans :

OPTIQUE ET CINÉTIQUE ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 4 641 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'instabilité visuelle »  : […] Tout en restant dans le plan, Victor Vasarely (1908-1997) avait commencé dès le milieu des années 1950 à exploiter les violents effets perceptifs entraînés par la répétition systématique de formes identiques et par la juxtaposition contrastée du blanc et du noir dans de grandes grilles à lecture réversible ( Supernovae , 1959-1961). Leur surface tressautante donne alors l'impression de ne plus adh […] Lire la suite

Pour citer l’article

« RILEY BRIDGET (1931- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bridget-riley/