KING BILLIE JEAN (1943- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au-delà de ses nombreuses victoires (12 succès en simple, 16 en double dames, 11 en double mixte dans les tournois du Grand Chelem), la tenniswoman américaine Billie Jean King, née le 22 novembre 1943 à Long Beach (Californie), a marqué l'histoire de son sport en défendant la cause féministe, militant au sein de l’Association des joueuses professionnelles (Women's Tennis Association) pour que le montant des prix alloués aux femmes soit aligné sur celui des hommes.

Gagnante des Internationaux d'Australie en 1968, face à l'Australienne Margaret Court, victorieuse à Roland-Garros en 1972, contre l'Australienne Evonne Goolagong, Billie Jean King construit son palmarès à Wimbledon. Elle remporte ses premiers Internationaux de Grande-Bretagne en 1966, face à la Brésilienne Maria Ester Bueno. Cinq autres titres suivront (1967, contre la Britannique Ann Jones, 1968, face à l'Australienne Judy Tegart-Dalton, 1972, contre Evonne Goolagong, 1973, face à Chris Evert, 1975, contre Evonne Goolagong). Billie Jean King remporte également quatre fois les Internationaux des États-Unis (1967, face à Ann Jones, 1971, contre l'Américaine Rosie Casals, 1972, face à l'Australienne Kerry Reid, 1974, contre Evonne Goolagong).

Dès 1973, Billie Jean King s'était investie dans la défense du tennis féminin, en devenant la première présidente de la Women's Tennis Association. Mais, avec l'âge, les succès se font plus rares. Après 1974, elle ne remporte plus aucun tournoi du Grand Chelem en simple, mais continue de briller en double. Elle obtient son dernier titre majeur, la victoire dans le double dames des Internationaux des États-Unis, en 1980, associée à Martina Navratilova, dont elle fut le modèle.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « KING BILLIE JEAN (1943- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/billie-jean-king/