GOOLAGONG EVONNE (1951- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1971, la tenniswoman australienne Evonne Goolagong gagne à Roland-Garros et à Wimbledon, face à sa compatriote Margaret Court. De nouveau finaliste à Wimbledon en 1972, 1975 et 1976, Evonne Goolagong cause la surprise en 1980 : elle s'y impose encore en dominant Chris Evert, pourtant au sommet de son art.

Evonne Goolagong

photographie : Evonne Goolagong

photographie

La joueuse de tennis australienne Evonne Goolagong, lors d'un match au Queen's Club de Londres, en 1971. 

Crédits : Aubrey Hart/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « GOOLAGONG EVONNE (1951- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/evonne-goolagong/