SCHMIDT BERNHARD VOLDEMAR (1879-1935)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Opticien allemand, né le 30 mars 1879 à Naissaar (Estonie), qui a laissé son nom à un des télescopes les plus utilisés dans les observatoires.

Étudiant, puis enseignant et ingénieur à l'école technique de Mittweida (Allemagne) de 1901 à 1926, Bernhard Voldemar Schmidt rejoint ensuite l'Observatoire de Hambourg à Bergedorf. En 1930, il conçoit et met au point un nouveau système optique en adjoignant, au centre de courbure d'un miroir sphérique, une plaque correctrice (lame de Schmidt) de forme toroïdale qui se comporte comme une lentille convergente au centre et comme une lentille divergente à la périphérie. Ce montage permet d'améliorer de façon extrêmement importante les performances des télescopes. En 1949, un télescope de Schmidt de 48 pouces est installé à l'observatoire du mont Palomar (Californie), grâce auquel des plaques photographiques de 14 pouces de côté permettent de couvrir une zone céleste de 6 degrés. En huit ans, grâce à ce télescope, une carte complète du ciel au nord d'une déclinaison de — 20 degrés est établie, dans les gammes de longueurs d'onde correspondant au rouge et au bleu. Ce premier atlas photographique moderne, le Palomar Observatory Sky Survey, qui en résulta a rendu d'immenses services à la communauté internationale des astronomes. Dans les années 1960, des télescopes de Schmidt ont été installés dans l'hémisphère Sud pour établir le même genre d'atlas pour le ciel austral.

Schmidt est mort des suites d'une pneumonie le 1er décembre 1935 à Hambourg (Allemagne).

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  SCHMIDT BERNHARD VOLDEMAR (1879-1935)  » est également traité dans :

TÉLESCOPES

  • Écrit par 
  • Olivier LE FÈVRE, 
  • Jean RÖSCH
  • , Universalis
  •  • 14 003 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Un système catadioptrique : le télescope de Schmidt »  : […] L'un des tournants les plus remarquables de l'optique des instruments astronomiques a été l'invention par Bernhard Schmidt, à Hambourg, en 1932, du télescope qui porte son nom. C'est une solution très simple et ingénieuse (on a pu dire avec raison que déjà Descartes avait tous les éléments voulus pour la trouver) du problème – crucial en astronomie – de l'objectif à grand diamètre, grand champ et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telescopes/#i_16406

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « SCHMIDT BERNHARD VOLDEMAR - (1879-1935) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernhard-voldemar-schmidt/