WILLIAMS BERNARD (1929-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe anglais né le 21 septembre 1929 à Westcliff (Essex), mort le 10 juin 2003 à Rome.

Bernard Arthur Owen Williams fait ses études au Balliol College à Oxford. Professeur de philosophie à l'université de Cambridge de 1967 à 1979, il en dirige le King's College de 1979 à 1987. Il enseigne ensuite à Berkeley de 1988 à 2003 et à Oxford de 1990 à 1996. Passionné d'opéra, il prend part à la vie politique de son pays en tant que membre de plusieurs commissions ministérielles.

Spécialiste des auteurs classiques (Platon, Aristote) et de la pensée grecque, Williams écrit également sur Descartes, Nietzsche et Wittgenstein ainsi que sur les questions d'identité personnelle, la relation entre la morale et la motivation humaine, l'idée d'égalité sociale et politique, la nature et la valeur de la vérité, le sens de la mort ainsi que le rôle et les limites de l'objectivité dans les domaines des sciences, de la morale et de la vie humaine. Il ne crée pas de système philosophique, convaincu que les théories systématiques ne reflètent pas la contingence, la complexité et l'individualité de la vie humaine.

Williams affirme que les sciences humaines ne peuvent prétendre à l'objectivité et à l'universalité des sciences physiques et rejette d'autant plus cette ambition, prônée par l'utilitarisme et la pensée kantienne, dans le domaine de l'éthique. Dans Descartes : The Project of Pure Inquiry (1978), il explique que l'objectivité scientifique consiste selon lui à se rapprocher autant que possible d'une réalité indépendante de tout point de vue humain.

En revanche, il remet en cause cette notion d'objectivité en matière d'éthique. Selon lui, les jugements moraux ne concernent pas la réalité du monde extérieur mais les actions des hommes. La vérité objective en la matière vient alors de la validité objective du raisonnement qui étaye les jugements [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'université en philosophie et en droit à l'université de New York, essayiste

Classification


Autres références

«  WILLIAMS BERNARD (1929-2003)  » est également traité dans :

VALEURS, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre LIVET
  •  • 10 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La motivation contre la loi morale »  : […] Mais que faut-il entendre par « motivation » ? En un sens fort, il s'agit d'une impulsion pour agir. Elle peut être effective, ou bien simplement exigée. Les valeurs morales ne nous motivent pas nécessairement, mais elles le devraient. En un sens bien plus faible, il s'agit d'une inclination, d'une tendance de nos appréciations. Chez certains auteurs comme Bernard Williams, croire, par exemple, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-philosophie/#i_2086

Pour citer l’article

Thomas NAGEL, « WILLIAMS BERNARD - (1929-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-williams/