TARR BÉLA (1955-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un cinéma de l'apocalypse

Béla Tarr lit en 1985 Le Tango de Satan, un roman que l'écrivain László Krasznahorkai, d'un an son aîné, vient de publier. Le jeune cinéaste est fasciné par l'univers baroque de ce « maître de l'apocalypse » (Susan Sontag). Il découvre dans ce roman, qu'il adaptera sur une durée de 7 heures 30, un fonds mythologique, linguistique et métaphysique qui doit permettre à son propre style de trouver une dimension cosmique pour mettre en lumière, au-delà des apparences, l'âme magyare. Il n'existe pas en Hongrie un cinéaste majeur, comme Andreï Tarkovski pour la Russie, capable de sublimer la culture de son pays tout en la légitimant. Ce rôle, Béla Tarr décide de l'assumer avec la fervente complicité de László Krasznahorkai, qui devient le scénariste ou le coscénariste de tous ses films : scénarios originaux (Damnation ; Le Cheval de Turin, 2011), adaptations de ses propres romans (pour Tango de Satan ou Les Harmonies Werckmeister), voire de Georges Simenon (L'Homme de Londres, 2007).

À partir de Damnation, Béla Tarr ne tourne plus qu'en noir et blanc, sort des espaces urbains, stylise le comportement des protagonistes de ses films, utilise souvent les mêmes collaborateurs parmi lesquels le musicien Mihály Vig qui tient le rôle du mauvais mage, Irimiás, dans Le Tango de Satan. Les films de Béla Tarr sont d'un pessimisme sans échappée possible. Contrairement à Tarkovski, Béla Tarr est athée et aucun salut n'éclaire la noirceur de ses œuvres.

Personnages décalés, longs et abondants mouvements de caméras, plans-séquences, stylisation de la photo en noir et blanc, décors, animaux parcourant en meutes des espaces boisés ou habités, pluies battantes, danses des humains sont quelques-unes des figures caractéristiques de son style.

On passe du drame passionnel (Damnation), encore proche de Fassbinder, à l'épure totale où il ne reste plus que deux humains et un animal (Le Cheval de Turin), plongés dans une attente de fin du monde.

Entre le drame intimiste théâtralisé et l'œuvre crépu[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Raphaël BASSAN, « TARR BÉLA (1955-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bela-tarr/