QADESH BATAILLE DE (1286 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La bataille menée en l'an 5 du règne de Ramsès II (— 1290-— 1224) contre une coalition dirigée par le roi hittite Mouwatalli a été célébrée à l'envi sur les parois des temples égyptiens ainsi que sur papyrus. En dépit de cette abondante documentation, en textes et en images, et malgré l'apparente véracité de la narration, le déroulement en demeure mal connu, les sources ayant pour unique visée la glorification de la personne royale. Le triomphe tant exalté du pharaon ne fut sans doute qu'une demi- victoire. Toutes les versions concourent, selon des schémas éprouvés, à opposer la fourberie du roi hittite, à dessein laissé dans l'anonymat, au courage de son adversaire. C'est par une ruse que l'armée égyptienne est mise en difficulté, trompée par de faux espions dont la mission est de faire croire à la fuite des forces ennemies, massées en réalité au pied de Qadesh (ville située sur l'Oronte), non loin de l'endroit où Ramsès II, lancé à leur poursuite, installe son propre camp. Inattendue, l'attaque hittite sème la panique ; le salut n'est dû qu'à la valeur du souverain égyptien qui, abandonné de ses troupes mais assuré de la protection des dieux (d'Amon notamment qui, au moment le plus critique, lui tend la main), retourne à lui seul la situation en sa faveur. Quels que soient les faits, seize ans plus tard, est signé, entre les deux puissances, le premier traité que l'histoire ait conservé.

Bataille de Qadesh

Bataille de Qadesh

photographie

Ce relief du deuxième pylône du Ramesseum (Thèbes, Haute-Égypte) représente une scène de la bataille de Qadesh, ville située sur l'Oronte, en Syrie, qui opposa en 1286 avant notre ère le pharaon Ramsès II au roi hittite Mouwatalli. 

Crédits : A. Jemolo/ AKG

Afficher

—  Annie FORGEAU

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne, docteur d'État

Classification


Autres références

«  QADESH BATAILLE DE (1286 av. J.-C.)  » est également traité dans :

ABU SIMBEL

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 1 965 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le grand temple »  : […] Le plus méridional des deux édifices, et aussi le plus grand, a été consacré par Ramsès II au dieu Rê-Horakhty ainsi qu'à la forme divinisée du roi lui-même, et porte le simple nom de « Maison de Ramsès aimé d'Amon ». Il est orienté vers l'est de manière telle que, deux fois par an, aux équinoxes, les rayons du soleil levant, pénétrant dans le temple par l'étroite porte d'entrée, venaient frapper […] Lire la suite

OUGARIT ou UGARIT

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT, 
  • Marguerite YON
  •  • 5 937 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les relations internationales d'Ougarit »  : […] La petite capitale levantine a sa place dans l'environnement historique du Proche-Orient. Au Bronze récent, les « grandes puissances » exercent leur influence et leur domination sur les petits royaumes qui occupent les territoires du Levant. Au xv e  siècle, dans le conflit qui oppose le Mitanni et l'Égypte, Ougarit paraît avoir pu rester à l'écart des expéditions des pharaons vers le nord et vers […] Lire la suite

RAMSÈS II (1304-1236 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 1 098 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La lutte contre les Hittites »  : […] Horemheb, dernier roi de la XVIII e dynastie, n'eut pas de descendance. À sa mort, un certain Paramsès prend le pouvoir, c'est le Ramsès I er des historiens modernes, grand-père de Ramsès II. Il appartient à une famille de militaires du Delta nord-oriental, sans doute de la région de Tanis. Les Ramessides étaient des fidèles du dieu Seth, le dieu des « marches » asiatiques de l'Égypte. Seth est […] Lire la suite

Pour citer l’article

Annie FORGEAU, « QADESH BATAILLE DE (1286 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-qadesh-1286-av-j-c/