MER DE CORAIL BATAILLE DE LA (4-8 mai 1942)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La bataille de la mer de Corail désigne l'affrontement naval et aérien au cours duquel une flotte américaine repoussa une force d'invasion japonaise qui se dirigeait vers Port Moresby, place stratégique sur la côte de la Nouvelle-Guinée.

À la fin d'avril 1942, les Japonais s'apprêtaient à prendre le contrôle de la mer de Corail, située entre l'Australie et la Nouvelle-Guinée, en établissant des bases aériennes à Port Moresby, au sud-est de la Nouvelle-Guinée, et à Tulagi, au sud des îles Salomon. Mais les services de renseignement alliés eurent vent du plan japonais visant à s'emparer de Port Moresby et mobilisèrent tous les bateaux et avions disponibles. Lorsque les Japonais débarquèrent à Tulagi le 3 mai, des avions américains qui avaient décollé d'un porte-avions appartenant à une force d'intervention placée sous les ordres du contre-amiral Frank J. Fletcher, attaquèrent et détruisirent un contre-torpilleur, quelques dragueurs de mines et des barges de débarquement. La plupart des unités navales qui, le 4 mai, protégeaient la principale force d'invasion japonaise se dirigeant vers Port Moresby au départ de Rabaul, sur l'île de Nouvelle-Bretagne, mirent le cap à l'est, rendant inévitable la confrontation avec les forces de Fletcher.

Les 5 et 6 mai 1942, les deux forces navales cherchent l'affrontement, sans succès. Au matin du 7 mai, des avions venus des porte-avions japonais détruisent un contre-torpilleur et un navire ravitailleur américains. Les avions de Fletcher détruisent alors le Shoho, porte-avions léger, ainsi qu'un croiseur. Le jour suivant, les avions japonais coulent le porte-avions américain Lexington et endommagent le Yorktown, alors que les avions américains infligent de tels dégâts au porte-avions japonais Shokaku qu'il doit quitter le théâtre d'opérations. De son côté, la force d'invasion japonaise de Port Moresby, qui n'était pas protégée par une couverture aérienne appropriée à la suite des pertes subies par son aviation et se trouvait sans cesse harcelée par les bombardiers alliés, se replia sur Rabaul. L'affrontement avait duré quatre jours et s'avéra être une victoire stratégique pour les Alliés, dont les bâtiments ne croisèrent jamais à portée de feu des bâtiments japonais, utilisant seulement leurs forces aéronavales embarquées.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MER DE CORAIL BATAILLE DE LA (4-8 mai 1942)  » est également traité dans :

BATAILLES NAVALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michèle BATTESTI
  •  • 848 mots

17 octobre 1855 Bombardement de Kinburn, durant la guerre de Crimée. La forteresse russe sur la mer Noire est détruite par trois « batteries flottantes » françaises, armées de canons rayés tirant des obus explosifs, protégées par un blindage, préfiguration des bâtiments cuirassés. 9 mars 1862 Combat de Hampton Roads durant la guerre de Sécess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batailles-navales-reperes-chronologiques/#i_40894

Pour citer l’article

« MER DE CORAIL BATAILLE DE LA (4-8 mai 1942) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-la-mer-de-corail/