BAIJI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au mois de mai 2007, le comité scientifique de la Commission baleinière internationale (C.B.I.) reconnaissait la probable extinction du Baiji (Lipotes vexillifer), ou dauphin du Yangzi (le plus long fleuve d'Asie), le seul représentant d'une famille de dauphins de rivière connue uniquement en Chine. Ce dauphin, qui atteignait 2,50 mètres chez les femelles et 2,30 mètres chez les mâles, était de couleur essentiellement gris clair, montrait un aileron dorsal triangulaire bien marqué, un long rostre muni de nombreuses dents pointues, et des yeux réduits mais fonctionnels. Durant les temps historiques, l'espèce était connue le long du Yangzi, depuis son embouchure près de Shanghai jusqu'à plus de 1 500 kilomètres à l'intérieur du continent, dans la région des Trois Gorges.

Bien que de futures observations isolées ne soient pas encore totalement exclues, il paraît certain que l'espèce n'est plus représentée par aucune population viable. Cette disparition était annoncée depuis deux décennies par une série alarmante de recensements : 400 individus en 1980, 200 en 1986, 100 en 1991, quelques douzaines en 1998 et aucun en 2006. Les causes probables de cette disparition sont liées aux multiples usages et à l'intensité d'utilisation du fleuve dans le contexte du développement rapide d'une des régions les plus peuplées de la planète. Les habitats naturels ont subi des transformations importantes. Les berges ont été modifiées pour enrayer les inondations ; la construction de barrages sur le Yangzi et ses affluents affecte l'abondance et la répartition des poissons ; des milliards de mètres cubes d'eaux usées sont évacuées dans le fleuve sans traitement ; le fleuve est devenu une route commerciale majeure vers le centre de la Chine ; enfin, il est aussi le siège de pêcheries importantes. La combinaison de la destruction d'habitats, des pollutions chimique et sonore, de la modification du régime des eaux et des captures accidentelles est ainsi à l'origine de la disparition de l'espèce. Malgré des avertissements scientifiques nombreux depuis plus de deux décennies, peu d'efforts ont été accomplis afin de mettre en œuvre des mesures de conservation réelles pour cette espèce. Son extinction n'est donc pas surprenante et souligne le risque encouru par d'autres espèces de petits cétacés enclavées dans des habitats restreints et soumis à des pressions environnementales importantes. C'est particulièrement le cas des autres dauphins de fleuves ainsi que de la vaquita (Phocoena sinus), ou marsouin de Californie, qui vit au large du delta du Colorado (mer de Cortes). De telles espèces en danger extrême requièrent des décisions rapides avant qu'elles ne soient définitivement perdues.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de La Rochelle, directeur du centre de recherche sur les mammifères marins à l'université de La Rochelle

Classification

Les derniers événements

7-14 novembre 2014 États-Unis – Irak. Évolution de la position américaine sur l'Irak

Le 14, l'armée annonce la reconquête de la ville stratégique de Baiji, située à 200 kilomètres au nord de Bagdad et, le lendemain, la levée du siège de la plus grande raffinerie du pays, imposé par l'E.I. depuis juin.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Vincent RIDOUX, « BAIJI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/baiji/