PITT-RIVERS AUGUSTUS HENRY LANE FOX (1827-1900)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Archéologue et anthropologue britannique, né le 14 avril 1827 à Hope Hall près de Bramham Park, Augustus Henry Lane Fox Pitt-Rivers fut chargé, à sa sortie de Sandhurst, de créer une école de mousqueterie. Il fit adopter par l'armée britannique un fusil à canon rayé, en remplacement des antiques mousquets, et fut le promoteur d'une révolution technique qui l'amena à s'intéresser à l'histoire des armes et à l'évolution des techniques : il devint collectionneur, notamment d'objets archéologiques. Il est vrai que la famille Lane Fox comptait parmi ses hôtes réguliers des archéologues aussi célèbres que l'assyriologue Henry Rawlinson, les philosophes Herbert Spencer et John Stuart Mill, ainsi que le géologue Joseph Prestwich, qui fut l'un des pionniers de la préhistoire. Le brillant officier ne fut pas long à passer de l'état de collectionneur à celui de fouilleur : dès les années 1860, il s'engagea dans une série de fouilles protohistoriques, qui culminèrent avec l'exploration archéologique du domaine féodal de Cranborne Chase, dans le Dorset. Profitant du fait que cette immense réserve de chasse, dont il avait hérité, n'avait guère été bouleversée depuis l'époque médiévale, Pitt-Rivers développa sur le site une méthode nouvelle de fouille : l'exploration stratigraphique, qui visait à mettre en rapport les objets découverts dans le sol avec la nature des couches qui les contenaient. Certes, ce genre d'observation était connu depuis le xviie siècle, mais personne avant lui n'en avait fait un principe systématique de fouilles archéologiques. Appuyé par une équipe de collaborateurs qu'il rémunérait lui-même et qui furent pratiquement les premiers archéologues professionnels de l'Europe (à l'exception de la Scandinavie), Pitt-Rivers fut le premier à publier exhaustivement les résultats de ses fouilles en relevant systématiquement tous les objets et en les attribuant à des couches stratigraphiques identifiables. En 1898 paraissait le quatrième et dernier volume de ses rapports de fouilles. Cranborne Chase s'impose ainsi comme l'un des sites de référence de l'archéologie moderne ; il permit au monde savant d'établir pour la première fois une continuité entre le terrain, le musée (un musée de site est créé par Pitt-Rivers sur le domaine de Cranborne Chase) et la publication des fouilles.

Le nom de Pitt-Rivers est associé à un autre musée, le musée de l'histoire des techniques qu'il a fondé à l'université d'Oxford. Pitt-Rivers est mort le 4 mai 1900 dans son château de Rushmore à Cranborne Chase.

—  Alain SCHNAPP

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PITT-RIVERS AUGUSTUS HENRY LANE FOX (1827-1900)  » est également traité dans :

PITT-RIVERS JULIAN (1919-2001)

  • Écrit par 
  • Dominique FOURNIER
  •  • 1 131 mots

C'est sans doute autant à ses origines familiales qu'aux aléas de son histoire personnelle que Julian Pitt-Rivers doit d'être devenu un défricheur de concepts originaux dans les sciences humaines, et l'un des pionniers des recherches en anthropologie du monde méditerranéen. Julian Pitt-Rivers naît à Londres en 1919. Il est l'arrière-petit-fils du général Pitt-Rivers, qui fut l'un des premiers arch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julian-pitt-rivers/#i_85358

Pour citer l’article

Alain SCHNAPP, « PITT-RIVERS AUGUSTUS HENRY LANE FOX - (1827-1900) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustus-henry-lane-fox-pitt-rivers/