ANAGNI ATTENTAT D' (1303)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au tournant du xiiie siècle, plusieurs querelles éclatent entre le pape Boniface VIII et le roi de France Philippe IV le Bel. À propos de la levée d'une décime sur le clergé (1296) ou de la volonté du roi de juger un évêque, celui de Pamiers, Bernard Saisset (1301), le pape affirme la thèse de la supériorité du spirituel sur le temporel et la vocation du Saint-Siège à gouverner le monde (bulle Unam sanctam du 18 novembre 1302). À l'inverse, les légistes de l'entourage royal insistent sur l'indépendance du temporel par rapport au pape. Le roi obtient le soutien des prélats, des nobles et des bourgeois français, lors de diverses assemblées en 1302 et 1303. Boniface menaçant Philippe d'excommunication, le roi réplique en envoyant Guillaume de Nogaret porter au pape une citation à comparaître devant un concile pour illégitimité et hérésie. Nogaret est alors mêlé, peut-être sans le vouloir, à un assaut du clan romain des Colonna contre le pape, en séjour d'été à Anagni. Molesté, insulté, menacé de mort, Boniface VIII s'éteint le 11 octobre 1303. La traditionnelle alliance du pape et du roi de France vient de céder devant le principe gallican de la souveraineté du royaume.

—  Vincent GOURDON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ANAGNI ATTENTAT D' (1303)  » est également traité dans :

BONIFACE VIII (1235-1303)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 1 629 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le politique »  : […] C'est dans ce contexte religieux qu'il faut observer et juger la politique de Boniface, ce qui n'en réduit certes ni la violence ni l'échec. Elle se développe dans les divers secteurs, non sans référence à l'Évangile, tantôt dans l'imbroglio des fiefs disputés, comme ce fut le cas avec le comté de Foix, tantôt pour promouvoir la paix, comme dans le conflit franco-anglais, tantôt pour revendiquer l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boniface-viii/#i_17860

GALLICANISME

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 3 698 mots

Dans le chapitre « Les gallicanismes à la fin du Moyen Âge »  : […] Au début du xiv e  siècle, la conjonction de plusieurs facteurs – affermissement de la royauté française, renaissance du droit romain dans les milieux de légistes entourant le souverain, rayonnement européen de la faculté de théologie de Paris – provoqua une première flambée de gallicanisme et un grave conflit entre Philippe le Bel et Rome. Le sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gallicanisme/#i_17860

NOGARET GUILLAUME DE (1260 env.-1313)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 479 mots

Homme de loi, originaire du Languedoc, Guillaume de Nogaret fut d'abord professeur de droit romain à l'université de Montpellier et conseiller juridique de divers seigneurs, et notamment du roi de Majorque. Entré au service de Philippe le Bel vers 1292-1295, il s'entremit lors de l'achat par le roi de la part qu'avait dans la seigneurie de Montpellier l'évêque de Maguelonne, puis fut juge-mage de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-nogaret/#i_17860

Pour citer l’article

Vincent GOURDON, « ANAGNI ATTENTAT D' (1303) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/attentat-d-anagni/