ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [1896]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une fois le congrès de la Sorbonne clos dans l'enthousiasme olympique renaissant, le 23 juin 1894, il s'agit de se mettre à la tâche et d'entamer une véritable course contre la montre pour parvenir, en moins de deux ans, à transformer le rêve coubertinien en réalité athénienne. À la Sorbonne, Dimitrios Vikelas a convaincu les congressistes que le berceau des Jeux antiques, la Grèce, devait voir les premiers jeux Olympiques modernes se dérouler sur son sol. Derechef, il est désigné président du Comité international olympique et doit se charger, en chef d'orchestre, de mener à bien le projet. Mais les difficultés sont multiples. La Grèce, État indépendant depuis 1830 seulement, semble tenir, avec ces Jeux, l'occasion de prouver à l'Europe entière qu'elle achève sa structuration et, en cette fin de xixe siècle qui voit les élites intellectuelles européennes remettre en cause le philhellénisme, rappeler à tous que la grandeur de sa civilisation antique peut lui servir de socle afin d'entrer dans la modernité. Mais les dieux qui régnaient jadis sur le mont Olympe figurent désormais en bonne place dans les manuels scolaires d'histoire, et la vie quotidienne du peuple grec est difficile : les champs sont en friche, la disette menace les villes, on craint qu'à tout moment de nouvelles invasions viennent d'Asie. Les jeux Olympiques constituent-ils réellement l'événement fondateur qui donnera à la population des raisons de croire en l'avenir en recueillant l'héritage du passé ?

Pour le Premier ministre grec, Charilaos Tricoupis, la réponse va de soi et elle est négative. En effet, nommé Premier ministre le 8 mai 1875, il exerça six mandats, malgré quelques revers électoraux, jusqu'au 15 mai 1893. Il assainit l'administration, la police et lança des programmes de grands travaux, mais sa politique financière se solda par un fiasco et le pays ne parvint pas à rembourser ses emprunts (630 millions de drachmes). En 1893, il déclara donc la Grèce en situation de banqueroute. Pour fair [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [1896] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenes-jeux-olympiques-d-1896-contexte-organisation-bilan/