ASTASIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce symptôme qui réalise une véritable « apraxie de la marche » se rencontre dans les lésions bilatérales du cortex frontal ou des noyaux lenticulaires. L'astasie-abasie est l'impossibilité de maintenir la station debout et de marcher, en l'absence de paralysie et sans qu'existent des troubles du tonus et de la sensibilité profonde ou des troubles cérébelleux.

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ASTASIE  » est également traité dans :

MOTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 3 898 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aspects de la motricité « téléocinétique » »  : […] On groupe sous le qualificatif « téléocinétique » les divers mouvements auxquels on prête une intentionnalité pour l'organisme, c'est-à-dire qu'ils bénéficient, par extrapolation, du caractère « volitionnel » ou « volontaire » que notre introspection reconnaît à une partie de notre propre activité motrice. Tant que nos connaissances sont restées subordonnées à une méthodologie très élémentaire, f […] Lire la suite

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « ASTASIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/astasie/