RAINER ARNULF (1929- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre autrichien né en 1929 à Baden près de Vienne, littérairement formé par ses lectures d'Artaud, de Georges Bataille et de Cioran, Rainer a commencé de 1949 à 1951 à peindre de manière informelle, selon des procédés automatiques, proches de l'automatisme surréaliste. Mais, déçu par sa rencontre avec André Breton, qui eut lieu pendant le voyage qu'il fit à Paris au début des années 1950, et constamment animé par un désir cathartique d'annihilation de tout discours, il s'est défini comme un artiste qui « peint pour quitter la peinture », sinon pour anéantir l'art lui-même. En 1951 à Vienne, lors du vernissage d'une exposition de ses œuvres, il a insulté ses invités : ce ne serait qu'une anecdote si l'on ne saisissait qu'il peint aussi pour insulter l'image, l'identité de ce qu'il peint (y compris la sienne, quand il peint, avec rage, sur la photographie de son propre visage dans la série Face Farces, 1969-1973).

Proche d'artistes comme Emilio Vedova et Ad Reinhardt, qui ont joué presque exclusivement de la couleur noire, Rainer fut, par son comportement autant que par ses œuvres, le maître admiré d'artistes d'avant-garde comme Hermann Nitsch et Rudolf Schwarzkogler, qui ont pratiqué l'art du happening jusqu'au sang et à l'autodestruction physique. Il ne peint pas des tableaux noirs, il les recouvre totalement ou en partie d'un noir de suie gluant, où il y a des éclats, une sorte de poil hirsute et des déchirures. « Dessins aveugles » (Blindmalerei), « peintures recouvertes » (Übermalungen), « photos recouvertes » ou « peintures gestuelles » dès 1952, ce sont, chaque fois, des œuvres intentionnellement chaotiques, véhémentes sinon hargneuses, où la passion d'atteindre par la peinture quelque chose qui ne s'atteint que rarement par l'esprit envahit tout, déborde tout. Dans ses peintures gestuelles des années 1970, il a violemment réagi à la mode de l'art minimal et de l'art conceptuel, alors do [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Alain JOUFFROY, « RAINER ARNULF (1929- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnulf-rainer/