BAX ARNOLD (1883-1953)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Streatham (Londres) le 8 novembre 1883, dans une famille fortunée qui le mettra sa vie durant à l'abri des contingences matérielles, le compositeur britannique Arnold Edward Trevor Bax commence très tôt à étudier la musique. Il fréquente, de 1900 à 1905, la Royal Academy of Music de Londres, où il a notamment pour professeurs Frederick Corder – grand admirateur de Wagner – pour la composition, et le pédagogue Tobias Matthay, pour le piano. C'est durant ses cinq années d'études que Bax découvre et l'Irlande et W. B. Yeats, au travers de The Wanderings of Oisin. Le poète irlandais exercera une profonde influence sur le compositeur, dont le mouvement lent de son Quatuor à cordes, sans numéro d'opus, composé en 1903, porte en exergue une citation de Yeats ; une fois orchestré, ce quatuor deviendra la première œuvre pour orchestre de Bax, le poème symphonique Cathaleen-ni-Hoolihan (1903-1905).

Empreint d'un mysticisme coloré de romantisme, très attaché au folklore irlandais, Bax va se faire le chantre du monde et de la mythologie celte, au point qu'il sera surnommé le « Yeats de la musique ». Ses premières œuvres, principalement pour piano, reflètent sa passion pour Chopin et pour Schumann, mais, très rapidement, c'est Wagner, Glazounov et Richard Strauss qui vont influencer sa technique orchestrale. De 1902 à 1914, il se consacre simultanément à la musique et à la poésie (il écrit, sous l'influence de Yeats, des poèmes, des nouvelles et des récits sous le pseudonyme très irlandais de Dermot O'Byrne). Il entame la composition d'une gigantesque symphonie qui ne sera jamais orchestrée, écrit un Quintette à cordes en sol, dont l'ampleur et la densité évoquent plus une œuvre pour orchestre à cordes, ébauche un opéra en cinq actes d'après Deirdre, de Yeats, dont le matériau lui servira à composer sa trilogie de poèmes symphoniques Into the Twilight (1908), In the Faery Hills (1909) et Roscatha (1910). Il tire du Prometheus de Shelley une œuvre [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « BAX ARNOLD - (1883-1953) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnold-bax/