ARKHANGELSK ou ARKHANGUELSK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef-lieu de la région (oblast) qui porte son nom, Arkhangelsk a grandi sur la rive droite du débouché de la Dvina septentrionale, en mer Blanche ; sa population était estimée à 349 700 habitants en 2006.

Créée en 1584 sous le nom de Novo-Kholmogory, rebaptisée Arkhangelsk en 1613, cette ville portuaire fut dotée, en 1693, par Pierre Ier d'une amirauté et d'un chantier de constructions navales ; elle resta, jusqu'à la fondation de Saint-Pétersbourg, en 1703, le seul port russe de haute mer. Déchue alors de ses privilèges commerciaux au profit de sa grande rivale, la cité fut condamnée à végéter tout au long des xviiie et xixe siècles, malgré sa liaison avec Moscou par voie ferrée, mise en service en 1898. Le port d'Arkhangelsk est ouvert à la navigation toute l'année depuis 1979. Comme son avant-port Severodvinsk, il sert avant tout au trafic à destination ou en provenance des régions arctiques : point de départ des expéditions scientifiques soviétiques puis russes dans l'Arctique, et premier exportateur de bois et de sous-produits du bois de Russie. Le travail du bois, sciage, fabrication de pâte à papier, de papier et d'agglomérés, occupe, en effet, la majorité des ouvriers de la cité. Les autres s'affairent, sur le chantier naval, à la construction et à la réparation des navires, fabriquent des tracteurs forestiers ou mettent en conserve poissons et viandes.

La cité abrite trois instituts servant à la formation de médecins, d'enseignants et de forestiers, ainsi que plusieurs écoles techniques, dont une école navale, fondée en 1771. Son théâtre dramatique, son théâtre de marionnettes et son ensemble vocal, le Chœur d'Arkhangelsk, jouissent d'un grand renom dans le pays. Parmi les monuments architecturaux de la ville, se distingue la halle construite entre 1668 et 1684 d'après les plans de l'architecte D. Startsev.

—  Pierre CARRIÈRE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ARKHANGELSK ou ARKHANGUELSK  » est également traité dans :

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Ivan IV le Terrible »  : […] La poussée colonisatrice des paysans russes se heurtait à l'est au khanat de Kazan (Kazan'), héritier de la Horde d'Or, qui rassemblait les populations turques et finnoises de la moyenne Volga et de la région préouralienne (Mordves, Oudmourtes, Mariis, Tchouvaches, Tatars, Bachkirs). Les conquêtes d'Ivan IV le Terrible, s'emparant de Kazan en 1552, d'Astrakhan (Astrakhan') en 1556, ont fait dispa […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « ARKHANGELSK ou ARKHANGUELSK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arkhangelsk-arkhanguelsk/