ARISTÉAS (-VIe s.?)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mage et poète, lié au mythe des Hyperboréens, comme Abaris et Épiménidès, Aristéas serait l'auteur d'une épopée, Les Arismapes, qui relate l'invasion de l'Asie par les Cimmériens. Ceux-ci auraient été chassés de leurs territoires par les Scythes, les Scythes ayant été eux-mêmes refoulés par les Issedons, qui auraient subi, à leur tour, la poussée des Arismapes. Ce peuple légendaire est, dit-on, en contact direct avec les Hyperboréens, qui vivaient encore plus au nord. Les Arismapes, selon la fable que rapporte sans y ajouter foi Hérodote (Histoires, IV, 13), n'ont qu'un œil. Aristéas, toujours suivant Hérodote, est de Proconnèse, en Propontide. Mais, précise-t-il, des légendes courent sur son compte à Métaponte en Sicile, où il serait apparu aux habitants de la ville, leur enjoignant d'élever un autel à Apollon et de dresser près de cet autel une statue qui lui serait dédiée à lui, Aristéas de Proconnèse, serviteur d'Apollon. En fait, cette légende, comme celle d'Abaris, a pu être liée au développement du pythagorisme en Grande Grèce. Mais, selon Hérodote, la statue d'Aristéas à Métaponte a bel et bien existé.

—  Michel GAREL

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures de grec, licencié en langue et littérature hébraïques, collaborateur à l'Institut de recherche et d'histoire des textes, C.N.R.S.

Classification

Pour citer l’article

Michel GAREL, « ARISTÉAS (-VIe s.?) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristeas/