ARCHIVES DES ETHNOLOGUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’intérêt pour les archives des ethnologues débute aux États-Unis vers le milieu des années 1980, dans le prolongement des études postmodernes sur l’écriture anthropologique. En France, il faut toutefois attendre la fin de la décennie suivante pour que les ethnologues commencent à prendre conscience de l’importance scientifique et historique des documents produits au cours de leur vie professionnelle. Établi par Jean Jamin et Françoise Zonabend, un premier dossier thématique intitulé « Archives et anthropologie » est publié dans la revue Gradhiva en 2002, trois ans après une journée d’études sur les archives ethnographiques organisée par Marion Abélès et Marie-Dominique Mouton. C’est cette rencontre pionnière entre chercheurs et spécialistes de la documentation qui ouvre la voie, en France, à l’archivage et à l’étude des écrits savants des ethnologues. Désormais accessibles, ces documents inédits permettent d’interroger l’histoire de la discipline, la fabrication des textes publiés, le parcours d’un chercheur et les données qu’il a recueillies.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : anthropologue, chargé de recherche au CNRS, Institut des mondes africains

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Eric JOLLY, « ARCHIVES DES ETHNOLOGUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/archives-des-ethnologues/