ARCHET, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Répandu dans les civilisations musicales du monde entier, l'archet est l'accessoire indispensable à la mise en vibration de certains instruments à cordes munis de chevalets qui surélèvent celles-ci au-dessus de la table d'harmonie. Il se compose d'une mèche de soie, de crins ou de fibres végétales et d'une baguette de bambou ou de bois, pourvue d'une certaine élasticité. Les formes en sont très variées. La mèche ne « frotte » pas seulement la corde, mais l'écarte de sa position de repos tout en lui imprimant une torsion. Pour éviter le glissement de la mèche sur la corde, une substance telle que la colophane est utilisée. Selon les techniques de jeu, le musicien peut faire varier avec ses doigts la tension de la mèche et son appui sur la corde tout en jouant, ou agir par utilisation des propriétés d'élasticité et de fermeté de la baguette, la mèche étant réglée d'avance.

Dans la musique savante d'Occident, l'archet a subi une évolution considérable : les premiers documents iconographiques datent du xie siècle et montrent des archets fortement courbés, dont la mèche semble attachée aux deux extrémités par des ligatures, le musicien tenant l'archet par une sorte de poignée. Les miniaturistes des siècles suivants figurent le même type, dans des dimensions différentes et avec des courbures plus ou moins prononcées. À partir de la Renaissance et durant tout le xviie siècle, les archets que montrent les peintures et les dessins ont des baguettes fines, légèrement arquées, terminées en pointe effilée. Dès le xviie siècle, l'archet fait l'objet d'une recherche empirique, donnant au xviiie siècle des baguettes droites, de haute qualité, parfaitement adaptées au style de musique auquel elles sont destinées. À partir du xixe siècle, le romantisme apportant une « expressivité » nouvelle, la conception de l'archet change : il faut concilier légèreté et solidité, souplesse et rigidité, donner un peu plus de poids au talon, équilibrer entre elles les différentes parties de la baguette.

L'école française d'archeterie a été la première à fournir aux musiciens de toute l'Europe des a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ARCHET, musique  » est également traité dans :

ALTO

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 993 mots
  •  • 8 médias

Instrument de la famille des cordes, apparenté par sa forme au violon, l'alto est un peu plus grand que celui-ci – il mesure 67 centimètres environ, contre 59 –, est construit avec les mêmes matériaux et comporte le même nombre de pièces. Son archet est plus court mais plus lourd que celui du violon. Accordé une quinte au-dessous ( la - ré sol - […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alto/#i_89049

ALTO, instrument

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 622 mots

Instrument à cordes de la famille des violons. L'alto est légèrement plus grand que le violon ; il mesure en moyenne 67 centimètres, dont 40 pour la caisse ; les éclisses ont 4 centimètres de hauteur vers le manche et 4,2 cm au bouton de cordier. L'alto est accordé une quinte au-dessous du violon, soit ut 2 et sol 2 (cordes filées), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alto-instrument/#i_89049

CONTREBASSE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 041 mots
  •  • 7 médias

La contrebasse est l'instrument le plus grave et le plus volumineux de la famille des cordes. Contrairement aux autres instruments du quatuor – violon, alto et violoncelle –, il n'existe pas un modèle unique de contrebasse : certaines sont à quatre cordes, d'autres à cinq. C'est la contrebasse à quatre cordes ( sol , , la , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrebasse-en-bref/#i_89049

CRWTH GALLOIS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 180 mots

Le vocable gallois crwth désigne une lyre à archet du pays de Galles jouée du Moyen Âge au début du xix e  siècle. Ce terme est apparenté au latin chorus , à l'irlandais crot , crott ou cruit , au moyen anglais crouth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crwth-gallois/#i_89049

ERHU

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 231 mots

Le erhu ( erh-hu en transcription Wade ; aussi orthographié eur-kou , eurkou , eul-hou , eulhou  ; également appelé nanhu) est une vièle chinoise verticale qui se compose de deux cordes, généralement accordées à la quinte, tendues, à partir d'une caisse de résonance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erhu/#i_89049

GUSLA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 221 mots

Le gusla (ou gusle , ou gousle ) est un instrument de musique à cordes et à archet des Balkans, apparenté aux vièles. Il comporte une caisse de résonance ronde ou ovale, souvent piriforme, en bois, évidée et recouverte d'une table d'harmonie en peau de mouton ou d'âne ; il possède une seule corde (plus rarement, deux) en crin de ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gusla/#i_89049

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 775 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les cordes frottées : le violon »  : […] Aboutissement d'une longue évolution, le violon sert de modèle à la construction des autres instruments à archet : l' alto (qui est le fidèle agrandissement du violon), le violoncelle et la contrebasse ; seules les proportions diffèrent. Le violon est composé de 69 à 71 pièces : le fond, la table, les coins et les tasseaux, les éclisses et les contre-éclisses, l'âme, la barre, les filets, le man […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-facture-instrumentale/#i_89049

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Restauration des instruments

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI
  •  • 2 560 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'instrument, objet de collection et de spéculation »  : […] Par son aspect décoratif, l'instrument de musique devient fréquemment objet de collection et, de ce fait, tombe sous le coup de la spéculation ; qui dit spéculation dit falsification ; celle-ci est florissante parmi les instruments et a même donné lieu au début du xx e  siècle à une industrie en Italie : un certain Leopoldo Franciolini publia un c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-restauration-des-instruments/#i_89049

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La disposition sur scène »  : […] L'évolution de l'orchestre conduisit, naturellement, à changer la disposition sur scène des instrumentistes qui le constituent. Pendant une longue période, cette disposition obéit à des contraintes qui limitent les variations possibles : les musiciens doivent être placés de telle sorte qu'ils puissent toujours voir clairement le chef d'orchestre : les instruments doivent être groupés de telle faç […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_89049

RABĀB

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 298 mots

Le rabāb (ou rubāb , rebab , ribāb , rbab ...) est une vièle arabe, un des plus anciens instruments à archet connus ; il est peut-être apparenté au rebec médiéval européen. Le rabāb, mentionné pour la première fois au ix e  siècle, a joué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rabab/#i_89049

VIOLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 416 mots

Terme générique désignant une nombreuse famille d'instruments à cordes et à archet. Il est difficile de déterminer avec précision à quel moment apparurent les violes ; c'est au cours du xv e  siècle que les vièles se perfectionnèrent et s'appelèrent violes, tandis que les rebecs, espèce particulière de vièles, continuaient leur existence chez les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viole/#i_89049

VIOLON, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 267 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modes de jeu »  : […] Le violon produit des sonorités variées en fonction de la position de l'archet. Si celui-ci est proche du chevalet, le son est âpre, un peu grinçant ; s'il se trouve sur la touche, il est au contraire doux et velouté, mais pas très puissant. De nombreux modes de jeu confèrent à cet instrument une grande variété de timbres. Le col legno consiste à frapper les cordes avec le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violon-en-bref/#i_89049

Pour citer l’article

Josiane BRAN-RICCI, « ARCHET, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/archet-musique/