ARCHÉOMAGNÉTISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'archéomagnétisme d'un matériau est l'ensemble des propriétés magnétiques de ce matériau résultant d'une transformation physique intervenue dans le passé qui a fixé dans le matériau considéré les paramètres du champ magnétique de l'endroit où il se trouvait, à l'instant de la transformation. Cette transformation étant liée à une élévation de température, l'archéomagnétisme est aussi connu sous le nom de thermorémanence. Ce phénomène a été mis en évidence dans les terres cuites et les roches volcaniques. Comme le champ magnétique terrestre a évolué au cours des millénaires en inclinaison et en déclinaison, on peut dater un matériau archéomagnétique s'il n'a pas été déplacé et si l'on connaît, pour le lieu considéré, les courbes de variation du champ magnétique au cours du temps.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Autres références

«  ARCHÉOMAGNÉTISME  » est également traité dans :

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - L'archéométrie

  • Écrit par 
  • Loïc BERTRAND, 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Loïc LANGOUET, 
  • Martine REGERT
  •  • 4 375 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La prospection »  : […] La prospection archéologique constitue une phase préparatoire de toute recherche méthodique. Bien menée, elle peut fournir des renseignements assez riches pour permettre l'économie d'une fouille. Avec l'apport de la technologie, l'archéologie fait de plus en plus appel à des techniques modernes pour détecter, à partir de la surface du sol, des vestiges enfouis dans le proche sous-sol. Les techniq […] Lire la suite

PALÉOMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VALET
  •  • 5 032 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Décrire le champ magnétique dans le passé »  : […] Le champ magnétique terrestre observé à travers une fenêtre de quelques milliers d’années se résume au champ créé par un dipôle axial centré sur l’axe de rotation. En revanche, une photographie instantanée indique qu’il est composé à 80-90 p. 100 d’une partie dipolaire et que les 10-20 p. 100 restants ne sont pas dipolaires et varient rapidement dans le temps et dans l’espace ; c’est la raison pou […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ARCHÉOMAGNÉTISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/archeomagnetisme/