ARCADIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au centre du Péloponnèse, l'Arcadie dresse ses austères montagnes de marbre et de schiste. Le département du même nom (4 400 km2) a perdu par émigration plus du quart de sa population depuis 1950 (88 672 hab. en 2007). Ce dépeuplement entraîne le recul général de l'agriculture et le déclin accéléré des villages d'altitude principalement. L'élevage est pratiqué dans de larges zones basses utilisables comme pâturages. L'activité est concentrée dans deux compartiments déprimés : d'une part, dans le bassin d'effondrement de Mégalopolis, où l'exploitation d'un gisement de lignite pauvre et la construction d'une centrale électrique ont attiré des ouvriers ; d'autre part, dans le poljé de Tripolis, où la petite ville de ce nom, capitale du département et du Péloponnèse, carrefour des routes qui sillonnent la péninsule, exerce quelques fonctions de centre de services, mais celles-là sont insuffisamment diversifiées pour pallier la dépendance à l'égard d'Athènes. Les nombreux Arcadiens qui ont émigré dans la capitale contribuent encore, par les liens qu'ils conservent avec leurs parents restés au pays, à renforcer cette dépendance.

—  Pierre-Yves PÉCHOUX

Écrit par :

  • : maître assistant à l'université de Toulouse-Le-Mirail, expert de l'Organisation des Nations unies à Chypre

Classification


Autres références

«  ARCADIE  » est également traité dans :

ACHÉENS

  • Écrit par 
  • Andrée POUGET
  •  • 2 530 mots

Dans le chapitre « Le monde achéen »  : […] Le catalogue des vaisseaux, dressé par Homère (d'après une très vieille liste des États), nous donne un tableau géographique des royaumes achéens aux environs de la guerre de Troie ( xiii e  siècle). À cette date, l'État achéen comprend la Grèce centrale, Athènes, l'Eubée, Salamine, le Péloponnèse avec les deux royaumes d'Argos et de Mycènes, Pylo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acheens/#i_11489

THÈBES DE BÉOTIE

  • Écrit par 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 2 653 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'effacement et l'apogée de l'époque classique »  : […] Privée par les Grecs victorieux de son hégémonie sur la Béotie, Thèbes mène une vie très effacée jusqu'en 447, peut-être toujours sous un gouvernement aristocratique. C'est l'époque de l'apogée du plus glorieux de ses fils, Pindare, dont les Odes triomphales célèbrent les jeunes aristocrates vainqueurs dans les jeux panhelléniques. Ses artistes ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thebes-de-beotie/#i_11489

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉCHOUX, « ARCADIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arcadie/