APPIEN, grec APPIANOS (IIe s.)

Historien grec. Né à Alexandrie, Appien entreprend des études de droit, s'installe à Rome, se fait naturaliser citoyen et réussit à devenir le familier d'Hadrien, d'Antonin le Pieux et de Marc Aurèle. Il exerce au palais diverses fonctions, dont celle d'intendant des domaines de l'Empire. Très au courant des rouages de l'administration impériale, bien renseigné sur les Antonins et leur politique, ayant accès aux archives impériales, Appien, lorsqu'il prend sa retraite, écrit en grec une Histoire romaine en vingt-quatre livres, dont quatorze ont été perdus. Restent les passages sur l'Espagne, Hannibal, Mithridate, l'Illyrie et ceux qui sont consacrés aux guerres civiles. Loin de vouloir, comme ses confrères, dresser un tableau général et synthétique de l'histoire romaine, Appien, en érudit, nous donne des renseignements souvent de première main sur les peuples et les nations que Rome eut à combattre ou à soumettre. S'il se place du point de vue romain, justifiant implicitement l'impérialisme des conquêtes, il montre un goût pour la vérité et une certaine impartialité qui se retrouvent dans son style clair, précis, sans emphase ni déclamations épiques ou héroïques, fait plutôt rare chez les historiens de cette époque.

—  Joël SCHMIDT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « APPIEN, grec APPIANOS (IIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/appien-grec-appianos/