ENTRECASTEAUX ANTOINE RAYMOND JOSEPH DE BRUNI chevalier d' (1737-1793)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vice-amiral français. Parent de Suffren, Entrecasteaux entre dans la marine en 1754 et acquiert rapidement la réputation justifiée d'être l'un des plus habiles navigateurs de son temps. Une partie de sa carrière se déroule dans l'océan Indien où il occupe les fonctions de chef de la station navale de Pondichéry en 1786, puis de gouverneur de l'île de France (l'actuelle île Maurice) de 1787 à 1789. Il est surtout connu pour avoir dirigé l'expédition que Louis XVI et l'Assemblée constituante envoyèrent à la recherche de Lapérouse, et dont les objectifs ne furent pas seulement humanitaires mais aussi scientifiques. Disposant de deux bâtiments, la Recherche et l'Espérance, ce dernier commandé par Huon de Kermadec, il recrute un état-major de choix dans les rangs duquel figurent les futurs amiraux Willaumez et Jurien de La Gravière ainsi que l'ingénieur hydrographe Beautemps-Beaupré. L'expédition quitte Brest le 28 septembre 1791 et, pendant près de deux ans (1792-1793), parcourt le Pacifique sans pouvoir élucider le mystère de la disparition de Lapérouse, mais en accomplissant une œuvre scientifique considérable dans l'exploration et la cartographie de l'Océanie, principalement en Tasmanie, en Australie méridionale et en Mélanésie. De graves divergences politiques opposant partisans et adversaires de la Révolution, jointes à un mauvais état sanitaire, expliquent la fin prématurée du voyage : à l'escale de Surabaya (octobre 1793), les Hollandais profitent de cette situation de faiblesse pour s'emparer des navires et faire prisonnier l'équipage ; mais les deux chefs de l'expédition avaient déjà succombé à la maladie, Kermadec le 6 mars, Entrecasteaux le 20 juillet. L'un de ses officiers, Élisabeth Paul de Rossel, a laissé un récit de cette expédition, Voyage d'Entrecasteaux (1808).

—  Jean-Marcel CHAMPION

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ENTRECASTEAUX ANTOINE RAYMOND JOSEPH DE BRUNI chevalier d' (1737-1793)  » est également traité dans :

GRANDES EXPÉDITIONS SCIENTIFIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 785 mots

1756 Dans son Histoire des navigations aux terres australes , le président du parlement de Dijon Charles de Brosses engage les souverains à lancer de nouveaux voyages de découverte avec des spécialistes scientifiques (un cartographe, un naturaliste, un astronome) et prône des relations pacifiques avec les indigènes. Il influence le Français Louis A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-expeditions-scientifiques-reperes-chronologiques/#i_32099

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 278 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les grandes découvertes de la seconde moitié du XVIIIe siècle »  : […] Finalement, à l'aube de la seconde moitié du xviii e  siècle, les connaissances accumulées par les Européens sur le Pacifique restaient modestes et incertaines. L'imprécision des observations empêchait toute localisation précise sur les cartes des îles et archipels aperçus jusque-là et les difficultés de navigation liées à l'immensité du Grand Océ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-pacifique/#i_32099

Pour citer l’article

Jean-Marcel CHAMPION, « ENTRECASTEAUX ANTOINE RAYMOND JOSEPH DE BRUNI chevalier d' (1737-1793) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-raymond-joseph-de-entrecasteaux/