BAUMÉ ANTOINE (1728-1804)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste et pharmacien français né à Senlis et mort à Paris. Baumé commence vers 1741 son apprentissage chez un apothicaire de Compiègne et le poursuit en 1745 à Paris dans l'officine du célèbre Étienne-François Geoffroy, dit Geoffroy l'Aîné (1672-1731). En 1752, il est reçu maître apothicaire. En 1757, il fonde avec Pierre Joseph Macquer (1718-1784), un cours de chimie et de pharmacie où il assure les démonstrations jusqu'en 1773, date de son élection à l'Académie des sciences dont il devient pensionnaire en 1785.

Baumé rédigea des ouvrages très représentatifs de la chimie de son temps et de nombreuses publications sur des sujets variés et d'intérêt pratique parmi lesquels on peut citer la teinture des draps, le blanchiment de la soie, la purification du salpêtre, la distillation de l'alcool (pour laquelle il mit au point un alambic) et un aréomètre qui porte son nom, et qui fut gradué en « degrés Baumé » avant que ne soit adoptée la graduation en densités vraies. Parallèlement à son travail dans son officine de pharmacie et ses recherches en chimie, Baumé anima une fabrique de produits chimiques dans laquelle il fut le premier (1767) à préparer à une grande échelle et à vendre le « sel ammoniac » (le chlorure d'ammonium). Ruiné à la Révolution – il perd en particulier sa pension d'Académicien –, il reçoit cependant en 1795 une aide du Comité d'instruction publique qui lui permet en 1796 d'ouvrir à nouveau une pharmacie. La même année, après la réorganisation de l'Institut de France, il en est nommé membre associé. Resté l'un des derniers représentants, talentueux, de la chimie pré-lavoisienne, Baumé ne se ralliera jamais aux nouvelles théories et demeurera un partisan de la théorie du phlogistique et de la théorie élémentaire de la matière. En 1797, il affirmait encore que la décomposition de l'eau, réalisée par Lavoisier et Laplace en 1783, était impossible.

—  Georges BRAM

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification

Pour citer l’article

Georges BRAM, « BAUMÉ ANTOINE - (1728-1804) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-baume/