ANSHAN [NGAN-CHAN]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Anshan, combinat sidérurgique

Anshan, combinat sidérurgique
Crédits : Hulton Getty

photographie


Ville chinoise de l'acier située à une centaine de kilomètres au sud de Shenyang, capitale de la province du Liaoning. Anshan est une création japonaise, où furent édifiés en 1919, près d'un gisement de minerai de fer, deux hauts fourneaux, complétés par un troisième en 1930, deux aciéries en 1935, puis six autres hauts fourneaux entre 1937 et 1943. La ville produisait en 1944 près de deux millions de tonnes de fonte et plus d'un million de tonnes d'acier. Démantelées par les Soviétiques après 1945, les installations d'Anshan seront reconstruites à partir de 1950, après la victoire des communistes chinois et avec l'aide de l'Union soviétique. Ainsi, dès 1952, Anshan produisait à nouveau 1 500 000 tonnes de fonte et 900 000 tonnes d'acier. Le premier plan quinquennal chinois (1953-1957) accorda à cette ville une priorité absolue pour en faire le combinat sidérurgique devant équiper les futures bases industrielles du pays. Ainsi, à la fin de l'année 1957, neuf hauts fourneaux fonctionnaient et une seconde aciérie était reconstruite et agrandie, portant la production à 3 400 000 tonnes de fonte et à 3 000 000 de tonnes d'acier. Dans le même temps, de nouvelles installations étaient créées en aval, fabriquant pour la première fois dans l'histoire de la Chine des trains de tubes sans soudure. Au cours du « grand bond en avant » de 1958, le dixième haut fourneau (alors le plus grand du pays avec 1 513 m3) et la troisième aciérie étaient édifiés, tandis que cinq grands fours Martin entraient en production. À la même date, Anshan disposait de treize laminoirs (dont la fabrique de tubes sans soudure et une fabrique de tubes étirés à froid) et de onze batteries de fours à coke.

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Anshan, combinat sidérurgique

Anshan, combinat sidérurgique

Photographie

Anshan (Mandchourie), la ville chinoise de l'acier, vers 1950. Photographe : Jean-Philippe Charbonnier. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le gisement de fer des origines (de 50 à 60 p. 100 de teneur en métal), proche du complexe sidérurgique, fut rapidement épuisé, et l'on fit appel aux mines de Gongchangling, situées à une quarantaine de kilomètres à l'est d'Anshan et disposant de près d'un million de tonnes de réserves à 35 p. 100 de teneur en métal. Un [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « ANSHAN [NGAN-CHAN] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anshan-ngan-chan/