CANNON ANNIE JUMP (1863-1941)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'astronome américaine Annie Cannon apporta une contribution fondamentale à la classification des spectres stellaires.

Née le 11 décembre 1863 à Dover, dans le Delaware, Annie Jump Cannon est la fille aînée du sénateur Wilson Cannon et de Mary Jump. Elle étudie la physique et l'astronomie au Wellesley College, réservé au jeunes filles, et en sort diplômée en 1884. Elle voyage ensuite pendant plusieurs années, s'essayant à la photographie et à la musique. En 1894, la jeune Annie retourne dans son alma mater pour se plonger dans la science astronomique pendant une année et, en 1895, s'inscrit au Radcliffe College, lui aussi exclusivement féminin, afin d'approfondir ses connaissances sous la tutelle d'Edward C. Pickering, alors directeur de l'observatoire de l'université Harvard. En 1896, Annie Jump Cannon obtient un poste d'assistante à l'observatoire, devenant la première d'une longue série de chercheuses au service de Pickering. Avec Williamina P. S. Fleming, elle consacre toute son énergie à l'ambitieux projet lancé par le directeur depuis 1885 : enregistrer, classer et cataloguer le spectre de toutes les étoiles jusqu'à la magnitude 9. Partant de ses travaux antérieurs sur divers systèmes de classement, Annie Cannon élabore un classement alphanumérique des étoiles par type spectral, selon leur température de surface. Grâce à cette méthode, qui sera adoptée par tous les astronomes en 1910, elle recense et classe plus de 225 000 étoiles. Le résultat de ses recherches est publié en neuf volumes sous le titre Henry Draper Catalogue (1918-1924).

En 1911, Annie Cannon succède à Williamina Fleming comme conservatrice des clichés astronomiques de l'observatoire de l'université Harvard, avant d'obtenir la chaire d'astronomie de Harvard en 1938. À partir de 1924, elle élargit le champ de ses recherches, répertoriant des dizaines de milliers d'étoiles supplémentaires, jusqu'à la magnitude 11. Ces ajouts viendront enrichir deux nouvelles éditions du catalogue Henry Draper, les Henry Draper Extension (1925 et 1949). La contribution d'Annie Cannon à l'astronomie demeure inestimable : elle se penche en effet sur de nombreux autres domaines de recherche et problémes et exerce une forte influence sur l'évolution de l'astronomie, qui, autrefois simple science observation, se fonde désormais sur une grande réflexion théorique et philosophique. Au cours de ses travaux, Annie Cannon découvre par ailleurs quelque trois cents étoiles variables et cinq novæ.

Parmi les multiples honneurs et récompenses qu'elle reçoit, citons son doctorat honoraire, le premier décerné par l'université d'Oxford à une femme (1925), ainsi que la médaille Henry Draper octroyée par la National Academy of Sciences américaine en 1931. Annie Cannon est également la première femme à devenir membre du comité directeur de l'American Astronomical Society. En 1933, elle crée pour cet organisme le prix Annie J. Cannon, attribué à une astronome nord-américaine (dans les cinq années qui suivent l'obtention d'un doctorat) pour sa contribution brillante à son champ d'étude. Annie Cannon prend officiellement sa retraite en 1940 mais continuera à mener des recherches à l'observatoire jusqu'à sa mort, le 13 avril 1941, à Cambridge, dans le Massachusetts.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« CANNON ANNIE JUMP (1863-1941) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/annie-cannon/