PATASSÉ ANGE-FÉLIX (1937-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ange-Félix Patassé est un homme politique centrafricain. Il a occupé plusieurs postes ministériels, a été Premier ministre dans le gouvernement de Jean Bedel Bokassa de 1976 à 1978, puis a été élu président de la République centrafricaine en 1993 avant d'être renversé par un coup d'État en 2003.

Ange-Félix Patassé naît le 25 janvier 1937 à Paoua, dans l'ancien Oubangui-Chari, alors Afrique-Équatoriale française (actuelle Centrafrique). Il étudie l'agronomie en France, puis rejoint la fonction publique de la nouvelle République centrafricaine indépendante depuis 1960. Après le coup d'État de Bokassa en 1965 contre le président David Dacko, Patassé obtient divers portefeuilles ministériels avant d'être nommé Premier ministre en 1976, durant la période impériale de Bokassa Ier. Il démissionne en 1978 et s'exile en France, où il forme un parti politique d'opposition à ce dernier. Il rentre en République centrafricaine l'année suivante lorsque David Dacko, soutenu par l'armée française, revient au pouvoir et rétablit la république. En 1981, Patassé perd l'élection présidentielle face à Dacko ; il doit à nouveau quitter le pays lorsque le président Dacko est renversé, la même année, par le général André Kolingba.

En 1993, Patassé, rentré d'exil l'année précédente, remporte le scrutin face à Kolingba et à Dacko, et devient président de la République centrafricaine. Mais l'ordre est rapidement menacé par des mutineries qui ont lieu en 1996, dans un contexte de marasme économique et de tensions sociales.

Ange-Félix Patassé est réélu en 1999 dans un climat de violence et de corruption généralisée. Malgré quelques réformes politiques et économiques, il met en place un régime autoritaire et fantasque. Il est accusé de corruption, de malversations et d'asservissement aux forces internationales de maintien de la paix (Mission des Nations unies en République centrafricaine). Après une première tentative manquée de putsch en 2001, il est finalement évincé du pouvoir en mars 2003 par son ancien chef d'état-major, le général François Bozizé. Ange-Félix Patassé meurt le 5 avril 2011 à Douala, au Cameroun.

—  Melinda C. SHEPHERD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PATASSÉ ANGE-FÉLIX (1937-2011)  » est également traité dans :

CENTRAFRICAINE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Apolline GAGLIARDI, 
  • Jean-Claude GAUTRON, 
  • Jean KOKIDE, 
  • Jean-Pierre MAGNANT, 
  • Roland POURTIER
  •  • 10 224 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le déclin du régime du général Kolingba et l'avènement de Patassé »  : […] Après l'acceptation par le général André Kolingba des pluralismes politique et syndical, le cadre de lutte devint le Comité de coordination pour la convocation de la Conférence nationale souveraine, appuyé par la communauté internationale. Les Centrafricains engagèrent des actions multiformes durant l'année 1991, dont des grèves illimitées et des opérations « villes mortes », qui désorganisèrent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-centrafricaine/#i_27930

DACKO DAVID (1930-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 376 mots

David Dacko fut le président de la République centrafricaine (R.C.A.) de 1960 à 1965 puis de 1979 à 1981. David Dacko naît le 24 mars 1930 à Bouchia, en Afrique-Équatoriale française (auj. en R.C.A.). Il travaille un temps comme instituteur, puis occupe plusieurs postes au sein du gouvernement de Barthélemy Boganda, d'abord dans le cadre du territoire français de l'Oubangui puis, en 1958, de la R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-dacko/#i_27930

Les derniers événements

8 juin 2018 • République démocratique du CongoAcquittement du Congolais Jean-Pierre Bemba.

l’humanité commis en 2002 et 2003 en République centrafricaine par les miliciens de son Mouvement de libération du Congo envoyés soutenir le président Ange-Félix Patassé. La décision ne réfute pas la gravité des faits reprochés aux miliciens, mais décharge Jean-Pierre Bemba de toute responsabilité. En mars 2017, la CPI a par ailleurs condamné Jean-Pierre Bemba à un an de prison pour subornation de témoins.  [...] Lire la suite

23 janvier 2011 • République centrafricaineRéélection du président François Bozizé.

Le 23, le président sortant François Bozizé est réélu à la tête de l'État dès le premier tour de scrutin, avec 66,1 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, l'ancien président Ange-Félix Patassé, obtient 20,1 p. 100 des voix, l'ancien Premier ministre Martin Ziguélé, 6,5 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 54 p. 100. Les challengers de François Bozizé contestent les résultats.  [...] Lire la suite

15-23 mars 2003 • République centrafricaineCoup d'État du général François Bozizé.

Le 15, les forces du général François Bozizé, ancien chef d'état-major des armées, investissent Bangui, empêchant l'atterrissage de l'avion du président Ange-Félix Patassé, de retour d'un déplacement à Niamey (Niger). Celui-ci avait rompu le dialogue national avec l'opposition à la suite [...] Lire la suite

3-7 novembre 2001 • République centrafricaineNouvelle tentative de coup d'État.

Le 3, des affrontements opposent, à Bangui, des soldats fidèles à l'ancien chef d'état-major de l'armée, le général François Bozizé, limogé le 26 octobre, aux forces loyalistes appuyées par des renforts libyens. Des forces libyennes assurent la protection du président Ange-Félix Patassé [...] Lire la suite

28 mai - 7 juin 2001 • République centrafricaineTentative de coup d'État.

Le 28, une tentative de coup d'État contre le président Ange-Félix Patassé est déjouée, à Bangui. Le putsch aurait été initié par l'ancien président André Kolingba, qui a pris la fuite. Il s'agit de la quatrième tentative de renversement du régime du président Patassé depuis 1996. Les jours [...] Lire la suite

2-30 janvier 1997 • République centrafricaineAccord de « réconciliation nationale » et fin de la mutinerie.

Le 2, quatre partis d'opposition, dont ceux des anciens présidents David Dacko et André Kolingba, demandent, avec l'accord du président de l'Assemblée, Hugues Dobozendi, l'ouverture d'une procédure de mise en accusation pour haute trahison du président Ange-Félix Patassé. La tension reste vive [...] Lire la suite

5-22 décembre 1996 • République centrafricaineTrêve entre le gouvernement et les mutins.

, sous l'égide de la France et des chefs d'État gabonais, malien, burkinabé et tchadien mandatés par le sommet franco-africain de Ouagadougou. Dirigés par le capitaine Anicet Saulet, les mutins continuent de réclamer le paiement de leur solde et le départ d'Ange-Félix Patassé qu'ils accusent [...] Lire la suite

16 novembre 1996 • République centrafricaineTroisième mutinerie à Bangui.

Une mutinerie – la troisième depuis le début de l'année – éclate à Bangui. Retranchés dans leurs garnisons avec des otages, les mutins, qui s'étaient déjà rebellés en avril puis en mai, appartiennent à l'ethnie de l'ancien président André Kolingba, battu par Ange-Félix Patassé lors de l'élection [...] Lire la suite

19-23 juillet 1995 • France - AfriqueTournée du président Jacques Chirac en Afrique.

Omar Bongo, il y rencontre le Camerounais Paul Biya, le Congolais Pascal Lissouba, le Tchadien Idriss Déby, le Centrafricain Ange-Félix Patassé ainsi que le président de la Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Le 23, Jacques Chirac achève sa tournée par Dakar, au Sénégal, où il est reçu [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « PATASSÉ ANGE-FÉLIX - (1937-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ange-felix-patasse/