BORDERIE ANDRÉ (1923-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre, céramiste, sculpteur, cartonnier de tapisserie, André Borderie quitte les P.T.T. pour se consacrer à la peinture. Il fonde avec Pierre et Véra Székely un atelier d'artistes à Bures-sur-Yvette où sont créés, de 1948 à 1957, des peintures des céramiques et des meubles. En 1955, il adhère au groupe Espace attaché au rôle de l'art en milieu urbain et réalise des fontaines, des bas-reliefs, du mobilier urbain. En 1958, il se tourne vers la tapisserie et crée plus de quatre cents cartons dans son atelier de Senlis. Ses projets furent surtout tissés par l'atelier Legoueix d'Aubusson ; en 1963, il obtient le grand prix de la Tapisserie française avec Rue de la Paix, pièce tissée aux Gobelins. Stylistiquement proche de l'abstraction lyrique, sa réflexion est essentiellement centrée sur la lumière. Peu avant sa mort l'abbaye du Ronceray, à Angers, avait organisé une rétrospective de son œuvre.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Pour citer l’article

« BORDERIE ANDRÉ - (1923-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-borderie/