NAQUET ALFRED (1834-1916)

Républicain, opposant au second Empire, Alfred Naquet prit une part active à la journée du 4 septembre 1870. Député du Vaucluse, il siégea à l'extrême gauche. Directeur de la Démocratie du Midi, il fut parmi les trois cent soixante-trois républicains réélus après le 16 mai 1877. En 1879, il déposa un projet de loi rétablissant le divorce en France qui devait être voté par la Chambre en 1882 et par le Sénat en 1884. Partisan de l'impôt sur le capital, il était devenu sénateur en 1873. Il fut un des soutiens enthousiastes du général Boulanger et fut élu député boulangiste de Paris en 1890 ; il œuvra pour la réforme de la Constitution. Lors de l'affaire de Panamá, il fut poursuivi mais acquitté en 1898 et disparut de la vie publique.

—  Armel MARIN

Écrit par :

  • : metteur en scène, conseiller en éducation populaire et techniques d'expression

Classification


Autres références

«  NAQUET ALFRED (1834-1916)  » est également traité dans :

DIVORCE

  • Écrit par 
  • Claude COLOMBET, 
  • Adeline GOUTTENOIRE
  •  • 8 620 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du droit romain à la loi française du 11 juillet 1975 »  : […] Le droit romain a connu et beaucoup pratiqué le divorce : les deux formes admises étaient celles du divorce par consentement mutuel et du divorce-répudiation ; dans le premier cas, il est perçu comme une fin normale du mariage où le consentement mutuel défait ce qu'il a fait ; dans le second, il est la conséquence du pouvoir marital : à sens unique, il permet au mari de répudier sa femme. Le droi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divorce/#i_28030

Pour citer l’article

Armel MARIN, « NAQUET ALFRED - (1834-1916) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-naquet/