GELFOND ALEXANDRE OSSIPOVITCH (1906-1968)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien russe, né à Saint-Pétersbourg et mort à Moscou. Le nom de Gelfond reste attaché à l'étude des nombres transcendants ; on lui doit aussi d'importants résultats sur l'interpolation et l'approximation des fonctions de variable complexe. Depuis 1931, Gelfond a enseigné les mathématiques à l'université de Moscou, où il a occupé successivement des chaires d'analyse, de théorie des nombres et d'histoire des mathématiques.

Le résultat le plus célèbre de Gelfond, démontré en 1934, est que pq est transcendant si p est un nombre algébrique différent de 0 et de 1 et si q est un nombre algébrique irrationnel. Ce résultat, dénommé théorème de Gelfond, résout le septième des vingt-sept célèbres problèmes posés par D. Hilbert au congrès de Paris en 1900. Les techniques de Gelfond sont à la base de toute l'étude moderne des nombres transcendants.

—  Jean-Luc VERLEY

Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  GELFOND ALEXANDRE OSSIPOVITCH (1906-1968)  » est également traité dans :

BAKER ALAN (1939-2018)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 340 mots

Alan Baker, mathématicien britannique, lauréat de la médaille Fields en 1970 pour ses travaux en théorie des nombres, est né le 19 août 1939 à Londres. Il a fait ses études supérieures à l'University College de Londres puis au Trinity College de Cambridge où il soutient sa thèse de doctorat en 1964. Il est nommé professeur à l'université de Cambridge en 1966. Ce spécialiste de la théorie des nombr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-baker/#i_49514

HILBERT DAVID (1862-1943)

  • Écrit par 
  • Rüdiger INHETVEEN, 
  • Jean-Michel KANTOR, 
  • Christian THIEL
  •  • 14 855 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Problème 7 : irrationalité et transcendance de certains nombres »  : […] Hilbert aborde, avec le septième problème, les travaux de la théorie des nombres, surnommée par Carl Friedrich Gauss « la reine des mathématiques ». L'existence de nombres transcendants avait été prouvée par Liouville ; puis Hermite et Lindemann avaient respectivement montré la transcendance de e et de π. Hilbert propose de montrer la transcendance de a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-hilbert/#i_49514

TRANSCENDANTS NOMBRES

  • Écrit par 
  • Jean DIEUDONNÉ
  •  • 2 107 mots

Dans le chapitre « Valeurs transcendantes de fonctions entières »  : […] Le premier résultat profond sur les nombres transcendants fut obtenu par C.  Hermite en 1872 : par une méthode très originale reposant sur l'approximation de la fonction exponentielle e z par des fonctions rationnelles, il put montrer que le nombre e est transcendant, et c'est par une extension de la métho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombres-transcendants/#i_49514

Pour citer l’article

Jean-Luc VERLEY, « GELFOND ALEXANDRE OSSIPOVITCH - (1906-1968) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ossipovitch-gelfond/