LEBED ALEXANDRE (1950-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef militaire et homme politique russe. Dans les années 1980, Alexandre Ivanovitch Lebed guerroie en Afghanistan. Il arrive sur le devant de la scène politique en 1991, lorsqu'il s'associe à Boris Eltsine pour maîtriser le putsch des communistes radicaux. Après son départ de l'armée en 1995, il apparaît comme un recours possible, à la fois ferme et équilibré, contre tout retour au pouvoir des apparatchiks soviétiques. À l'élection présidentielle de juin 1996, il obtient 15 p. 100 des voix au premier tour. Il se rallie à Eltsine, qui le nomme en août représentant spécial en Tchétchénie, où il favorise une « paix des braves » consignée dans les accords de Khassaviourt. Il se voit ensuite confier des fonctions de haut niveau, mais son franc-parler face aux corruptions publiques et privées le fait bientôt reléguer dans un poste de gouverneur en Sibérie, où il trouve la mort dans un accident d'hélicoptère.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LEBED ALEXANDRE (1950-2002)  » est également traité dans :

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - La Fédération de Russie

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 14 320 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les relations entre le pouvoir fédéral et les régions »  : […] Une autre source de conflits tient à la nature fédérale du nouvel État. Une fois révolue la pax sovietica et sa capacité à résister aux tendances centrifuges, le fédéralisme apparaît dans toute sa vulnérabilité. Fragilité d'autant plus grande que Eltsine avait lâché, en août 1990, un « Prenez autant d'autonomie que vous pouvez en avaler ». Les chefs des exécutifs régionaux se posent en acteurs ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-la-federation-de-russie/#i_99069

Les derniers événements

4-30 septembre 1999 • RussiePoursuite des combats dans le Caucase du Nord.

fait quatre-vingt-douze morts. La thèse de l'attentat islamiste est privilégiée. Le 9 également, le général Alexandre Lebed, gouverneur de Krasnoïarsk et signataire de l'accord de paix qui avait mis fin à la première guerre en Tchétchénie, en 1996, annonce sa candidature à l'élection présidentielle prévue [...] Lire la suite

17 mai 1998 • RussieAlexandre Lebed élu gouverneur de la région de Krasnoïarsk.

Le 17, le général à la retraite Alexandre Lebed, artisan des accords de paix en Tchétchénie en août 1996, évincé du Conseil de sécurité en octobre de la même année et relégué en marge du jeu politique, est élu gouverneur de la région de Krasnoïarsk, en Sibérie. Avec 56 p. 100 des suffrages [...] Lire la suite

12 mai 1997 • RussieSignature d'un accord de paix en Tchétchénie.

en dispute ». Ce geste efface les réserves émises par Boris Eltsine à la suite de la signature, en août 1996, par le général Alexandre Lebed – alors représentant spécial du président russe en Tchétchénie – de l'accord de Khassaviourt qui avait mis fin à vingt mois de conflit armé. L'accord de Moscou n'aborde pas la question du futur statut de la Tchétchénie.  [...] Lire la suite

3-27 octobre 1996 • RussieLimogeage d'Alexandre Lebed sur fond de lutte pour le pouvoir.

Le 3, le président Eltsine reçoit, pour la première fois depuis juillet, le général Lebed qu'il accuse de « se brouiller avec tout le monde ». Le 13, Alexandre Lebed promet de soutenir la candidature du général Korjakov, ancien chef de la garde personnelle du président Eltsine, limogé en juin [...] Lire la suite

6-31 août 1996 • RussieAccord de paix en Tchétchénie.

Alexandre Lebed comme son nouveau représentant personnel en Tchétchénie. Le 11, Alexandre Lebed rencontre, en Tchétchénie, le chef militaire des rebelles, Aslan Maskhadov. Le 13, le commandant par intérim des forces russes en Tchétchénie, Konstantin Poulikovski, et Aslan Maskhadov concluent une [...] Lire la suite

3-17 juillet 1996 • RussieConflit de pouvoir autour de Boris Eltsine après sa réélection.

. Ces attentats ne sont pas revendiqués. Le 15, Boris Eltsine nomme le libéral Anatoli Tchoubaïs à la tête de l'administration présidentielle, créant ainsi un troisième pôle de pouvoir à côté de ceux qu'incarnent Viktor Tchernomyrdine et Alexandre Lebed. Anatoli Tchoubaïs avait dû quitter son poste [...] Lire la suite

11-27 juin 1996 • RussiePremier tour de l'élection présidentielle.

. 100 des suffrages. Le candidat réformateur Grigori Iavlinski en recueille 7,34 p. 100 et l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski, 5,7 p. 100. L'ancien président Mikhaïl Gorbatchev n'obtient que 0,5 p. 100 des voix. Le taux de participation s'élève à 69,8 p. 100. Le 18, Alexandre Lebed se rallie à [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« LEBED ALEXANDRE - (1950-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-lebed/