FRIEDMANN ALEXANDRE ALEXANDROVITCH (1888-1925)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Astrophysicien et cosmologiste soviétique né à Saint-Péterbourg de parents musiciens. Friedmann entre en 1906 dans la section de mathématiques du département de physique et de mathématiques de l'université de Saint-Pétersbourg, où, encore étudiant, il écrit plusieurs articles sur les équations indéterminées du second degré ; il obtient la médaille d'or de son département, dans lequel il est nommé professeur en 1910. À partir de 1913, Friedmann travaille à l'observatoire d'aérologie de Pavlovsk, où il étudie les diverses techniques d'observation de l'atmosphère, la météorologie, le champ magnétique terrestre. Docteur ès sciences en 1914, il publie un important article sur les variations de la température de l'air, dans lequel il envisage l'existence d'une température d'inversion. Volontaire dans l'aviation en 1914, Friedmann travaille dans une usine de fabrication d'instruments de mesure (1917), dont il devient par la suite le directeur. De 1918 à 1920, il est professeur de mécanique théorique à l'université de Perm, puis dirige le département de mathématiques de l'observatoire de physique de l'Académie des sciences de l'U.R.S.S. à Petrograd avant d'en être nommé directeur. Friedmann est l'un des fondateurs de la météorologie dynamique. Il est également l'auteur de contributions importantes à la théorie de la relativité générale et plus particulièrement à la solution du problème cosmologique ; dans son travail de 1922, Sur la courbure de l'espace, il envisage l'existence d'un « temps cosmique » à l'aide d'une métrique identique en tout point, dans toute direction et à tout instant, et il donne une explication du « décalage vers le rouge » des raies spectrales.

L'un des représentants les plus brillants de la science soviétique, Friedmann enseigne dans plusieurs institutions scientifiques de l'U.R.S.S. ; il entreprend avec V. K. Frederiks la publication d'un traité de physique en plusieurs volumes, dont le premier traite de de L'Univers en tant qu'espace-temps (1923). Il meurt de la fièvre typhoïde à l'âge de trente-sept ans.

—  Georges KAYAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRIEDMANN ALEXANDRE ALEXANDROVITCH (1888-1925)  » est également traité dans :

BIG BANG

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 2 528 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La cosmologie relativiste »  : […] Dès les premières décennies du xx e  siècle, la cosmologie se place d'emblée sous le signe de la relativité générale. Tous les cosmologistes sont déjà d'accord (ce qui est toujours le cas aujourd'hui) pour déclarer qu'un modèle cosmologique, qui représente notre Univers, doit être construit dans le cadre de cette théorie fondamentale et révolutionnaire, énoncée par Albert Einstein en 1915. Ce fu […] Lire la suite

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 941 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Théorie newtonienne de la gravitation et cosmologie »  : […] Il est remarquable qu'en dépit des nombreux efforts pour obtenir une preuve expérimentale en faveur de modèles théoriques beaucoup plus compliqués, on puisse toujours donner une représentation satisfaisante de ce que nous savons des propriétés de l'Univers à l'aide d'un modèle cosmologique de la plus grande simplicité concevable, à savoir celui d'une explosion isotrope et homogène. Autrement dit, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges KAYAS, « FRIEDMANN ALEXANDRE ALEXANDROVITCH - (1888-1925) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-alexandrovitch-friedmann/