WENDT ALBERT (1939- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et romancier samoan, Albert Wendt écrit sur la vie quotidienne dans son archipel natal. Cet homme de lettres, peut-être le plus connu du Pacifique sud, tente d'offrir un contrepoint aux portraits souvent très romantiques ou à connotation raciste que brossent les étrangers des Polynésiens.

Né le 27 octobre 1939 à Apia, dans les Samoa occidentales (aujourd'hui Samoa), Albert Wendt possède des origines samoanes et allemandes, par son arrière-grand-père. Ayant suivi ses parents en Nouvelle-Zélande à l'âge de quatorze ans, il étudie à l'université Victoria de Wellington, où il obtient une maîtrise d'histoire en 1964. L'année suivante, il rentre aux Samoa pour enseigner. Il occupera par la suite cette fonction dans divers établissements supérieurs de son pays natal, des Fidji et de Nouvelle-Zélande. Auteur d'un essai fondateur intitulé Towards a New Oceania (1976), il promeut la culture et les arts des îles du Pacifique à travers plusieurs anthologies de poésie moderne, notamment Lali, A Pacific Anthology (1980). En 1977, il crée aux Samoa occidentales une annexe de l'université du Pacifique Sud.

Wendt réalise une synthèse entre histoire, mythes et tradition orale d'une part, fiction contemporaine d'autre part, unifiant ces éléments au sein de sa propre vision du monde. À travers ses œuvres de fiction, il dépeint ainsi les traditions et les mœurs des Papalagi (d'origine européenne) ainsi que leurs répercussions sur la culture samoane. Ce thème apparaît dès son premier roman, Sons for the Return Home (1973). Parmi les œuvres qui suivent, citons Pouliuli (1977), version polynésienne du Roi Lear, Leaves of the Banyan Tree (1979, Les Feuilles du banian), saga d'une famille samoane, Ola (1991), Black Rainbow (1992), Mango's Kiss (2003, Le Baiser de la mangue), et le roman en vers The Adventures of Vela (2009). Albert Wendt publie également des recueils de nouvelles tels que Flying-Fox in a Freedom Tree (1974) et The Birth and Death of the Miracle Man (1986). Il est également l'auteur de plusieurs volumes de poésie tels que Inside Us the Dead : Poems 1961 to 1974 (1976, Au fond de nous les morts), Shaman of Visions (1984), Photographs (1995) et The Book of the Black Star (2002).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  WENDT ALBERT (1939- )  » est également traité dans :

NOUVELLE-ZÉLANDE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE
  •  • 12 861 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « « Vers une nouvelle Océanie » »  : […] Parallèlement à la Renaissance maorie qui a contribué à revivifier la langue et la culture des ancêtres, un mouvement, largement animé par Albert Wendt (né en 1939), s'efforce de promouvoir aussi les cultures de la vaste région Pacifique. The Fantasy Eater s (1988), nouvelles sombres de Subramani (né en 1947), Fidjien d'origine indienne, ainsi que les récits satiriques et picaresques ( Tales of […] Lire la suite

POSTCOLONIALES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La recherche d'esthétiques plurielles »  : […] En marge des oppositions binaires, certains écrivains postcoloniaux tentent d'élaborer des esthétiques novatrices. Parfois la confrontation s'impose encore pour des raisons historiques : ainsi, en Nouvelle-Zélande, les romanciers maoris Witi Ihimaera, l'auteur de Tangi (1973 ; Tangi , 1988), et Patricia Grace s'élèvent-ils contre une utilisation perverse du terme « multiculturalisme » qui vise, […] Lire la suite

SAMOA

  • Écrit par 
  • Sophie FOSTER
  • , Universalis
  •  • 2 590 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La population »  : […] Les Samoans sont principalement d'origine polynésienne, et les habitants d'ascendance mixte, européenne et polynésienne, représentent le reste de la population. La langue samoane, considérée comme l'une des plus anciennes de Polynésie, est très proche du maori, du tahitien, de l'hawaiien et du tongan. L'anglais est la deuxième langue la plus parlée. La religion traditionnelle est une forme de pant […] Lire la suite

Pour citer l’article

« WENDT ALBERT (1939- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-wendt/