SAINT-OGAN ALAIN (1895-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Colombes le 7 août 1895, Alain Lefèvre Saint-Ogan crée dès l'âge de douze ans Le Journal des Deux Mondes, qui a rapidement deux mille abonnés, dont le président de la République Armand Fallières et la comédienne Sarah Bernhardt. La presse célèbre « le plus jeune rédacteur en chef du monde », connu jusqu'outre-Manche grâce à un article du Daily Chronicle. C'est en 1913 qu'un grand journal, Le Matin, publie son premier dessin. Après la Première Guerre mondiale, durant laquelle il est soldat dans les Balkans, Alain Saint-Ogan place ses dessins dans divers journaux. Il est alors une personnalité parisienne, très à l'aise dans la haute société des « années folles ».

Il se lance dans la bande dessinée en 1925, créant pour l'hebdomadaire familial Dimanche-Illustré, Zig et Puce, qui raconte les aventures de deux jeunes garçons essayant en vain d'aller en Amérique pour y faire fortune. Zig et Puce, première série européenne importante avec un texte écrit uniquement dans des ballons (et non plus composé typographiquement sous l'image), va connaître à partir de 1927 un succès sans précédent : pour la première fois en France une bande dessinée provoque un engouement de masse. Celui-ci semble surtout dû non à Zig et à Puce eux-mêmes, mais à leur animal de compagnie, le pingouin Alfred (qui morphologiquement est un manchot). Alfred est fabriqué comme poupée porte-bonheur par les ateliers de Jeanne Lanvin, puis devient l'objet d'innombrables produits dérivés. Au début des années 1930, les aventures de Zig, de Puce et d'Alfred sont adaptées en disques, en pièces de théâtre et en feuilletons radiophoniques. Par un curieux retournement des choses, la bande dessinée et les albums qui en sont tirés passent alors au second plan. La période glorieuse s'arrête en 1934, année où Alain Saint-Ogan, lui-même lassé de Zig et Puce, cesse de publier une page hebdomadaire dans Dimanche-Illustré, et ou naît en France Le Journal de Mickey, dont les bandes dessinées, d'origine américaine, renouvellent profondément le genre. Saint-Ogan poursuivra cependant

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAINT-OGAN ALAIN (1895-1974)  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 303 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La France de 1914 à 1939 »  : […] Les bandes dessinées à bulles nées avant la Première Guerre mondiale n'eurent aucune influence, et il fallut attendre la création par Alain Saint-Ogan (1895-1974) de Zig et Puce en 1925 pour voir le triomphe d'une œuvre n'ayant recours qu'à des ballons. Mais l'extraordinaire engouement suscité par cette série (la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-dessinee/#i_98618

HERGÉ GEORGES REMI dit (1907-1983)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 621 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La ligne claire »  : […] La source graphique de Tintin se trouve dans les premiers albums de Zig et Puce d'Alain Saint-Ogan : à celui qui est alors son modèle, et qu'il ira voir à Paris en 1931, Hergé emprunte la technique de la bulle, le goût d'un dessin immédiatement compréhensible, à la fois réaliste et épuré des détails inutiles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herge/#i_98618

TINTIN (Hergé)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 194 mots

Le 10 janvier 1929 est une date majeure de l'histoire de la bande dessinée francophone : c'est ce jour-là que débuta – dans Le Petit Vingtième, supplément pour enfants du quotidien bruxellois Le XXe Siècle – la parution de Tintin au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tintin/#i_98618

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « SAINT-OGAN ALAIN - (1895-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-saint-ogan/