KABBAH AHMAD TEJAN (1932-2014)

Ahmad Tejan Kabbah fut président de la République de Sierra Leone (1996-1997 et 1998-2007). Il fut contraint de faire appel à l’aide militaire internationale pour mettre un terme à plus de dix ans de guerre civile (1991-2002) et ramener la paix dans son pays.

Ahmad Tejan Kabbah naît le 16 février 1932 à Pendembu, dans le district de Kailahun (protectorat britannique du Sierra Leone) au sein d’une famille musulmane. Il fait sa scolarité dans une école chrétienne de Freetown, avant d’entreprendre des études d’économie au collège universitaire d’Aberystwyth, au pays de Galles, où il devient bachelor of science (1959). Il entre dans la haute fonction publique au Sierra Leone, peu avant l’indépendance du pays. Cependant, à la suite d’un coup d’État militaire (1967), il travaillera pour le Programme des Nations unies pour le développement dans d’autres pays d’Afrique pendant plus de vingt ans. En 1969, il s’inscrit au barreau à Gray’s Inn (Londres).

Il retourne dans son pays au début des années 1990, prend la tête du Parti du peuple sierra-léonais et est élu président de la République le 29 mars 1996. L’année suivante, un coup d’État mené par le commandant Johnny Paul Koroma renverse son gouvernement, le 25 mai, le contraignant à l’exil en Guinée. La junte associe alors au pouvoir la rébellion du Front révolutionnaire uni (R.U.F.), à l’origine de la guerre civile. Ahmad Tejan Kabbah revient à la présidence grâce à l’intervention de la force d’interposition de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, l’Ecomog. Il sollicite finalement le soutien de l’O.N.U. ainsi que des forces britanniques pour venir à bout de la rébellion.

Le 14 mai 2002, il est réélu dès le premier tour à une majorité écrasante pour un nouveau mandat de cinq ans. En dépit de son échec à construire une économie nationale forte, il maintient la stabilité politique du pays par la mise en œuvre d’un programme de désarmement et de réinsertion des combattants et, en 2007, transmet pacifiquement le pouvoir à un successeur élu, appartenant au parti d’opposition, le Congrès de tout le peuple. Il meurt le 13 mars 2014 à Freetown.

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Autres références

«  KABBAH AHMAD TEJAN (1932-2014)  » est également traité dans :

SIERRA LEONE

  • Écrit par 
  • Comi M. TOULABOR
  •  • 7 346 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La guerre civile et la fin du pouvoir Strasser »  : […] en dépit de nombreux incidents, d'assassinats et d'attaques de rebelles mutilant des électeurs à la machette. Ahmad Tejan Kabbah, du vieux parti S.L.P.P., est élu président de la République au second tour, le 15 mars, et poursuit à Abidjan et à Yamoussoukro, en Côted'Ivoire, avec le leader du R.U.F., le caporal Foday Sankoh, les négociations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sierra-leone/#i_27868

Pour citer l’article

« KABBAH AHMAD TEJAN - (1932-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmad-tejan-kabbah/