AGÔN, théâtre grec

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Substantif grec correspondant au verbe agô, « mener », qui désigne l'assemblée, puis le concours, en particulier sportif (Agôn personnifié — cf. Pausanias, Description de la Grèce, V, xxvi, 3 — avait sa statue à Olympie, tenant des haltères) et, plus généralement, toutes sortes de luttes et de combats. En rhétorique, le terme a le sens précis d'argument principal, par opposition à l'exorde et à l'épilogue (au pluriel, cf. Syrianus, In Hermogenem commentaria, II, 111, 170 R). Le mot agôn caractérise enfin une partie de la comédie grecque ancienne : celle (ou celles) des scènes alternant avec les chants du chœur, après le prologue et la parodos (premier chant du chœur quand il entre dans l'orchestra), qui présente un débat entre deux personnages soutenant chacun une thèse opposée, par exemple le débat du juste et de l'injuste dans Les Nuées d'Aristophane.

—  Barbara CASSIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  AGÔN, théâtre grec  » est également traité dans :

ARISTOPHANE (445-380 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean DEFRADAS
  •  • 4 638 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Les Nuées » »  : […] Au moment du concours de 423, une trêve venait d'être conclue entre Athéniens et Lacédémoniens : laissant l'action politique, Aristophane compose une pièce plus abstraite, plus subtile, où il ne recourt pas aux moyens grossiers pour provoquer le rire de la foule. Cette comédie, qu'il considérait comme la meilleure qu'il eût écrite, ne toucha pas le public et n'obtint que le dernier rang. Le sujet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristophane/#i_6572

PASTORALE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Daniela DALLA VALLE CARMAGNANI, 
  • Jacqueline DUCHEMIN, 
  • ETIEMBLE, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 6 897 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Pour la mythologie grecque classique Apollon est le dieu de la lyre, Hermès celui des moutons d'Arcadie. Mais celui-ci, d'après l' Hymne à Hermès , est l'inventeur de la lyre, qu'il offrit à son frère pour prix de ses « vaches immortelles ». Apollon garda les troupeaux de Laomédon ( Iliade , XXI, 448) et ceux d'Admète en jouant de la flûte ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pastorale-genre-litteraire/#i_6572

Pour citer l’article

Barbara CASSIN, « AGÔN, théâtre grec », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/agon-theatre-grec/