AGENCE DE LA BIOMÉDECINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Champ d'action de l'agence

Les fonctions de l'Agence de la biomédecine sont variées en matière d'assistance médicale à la procréation (A.M.P.), d'embryologie et de génétique humaines. Elle exerce dans ces domaines une mission de sécurité sanitaire et d'encadrement éthique, contrôle, expertise, veille scientifique et évaluation. La nouvelle agence délivre désormais les agréments aux praticiens qui interviennent dans ces secteurs d'activité, alors que cette compétence était exercée auparavant par le ministère de la Santé, et c'est elle qui fournit les autorisations de création des centres habilités à pratiquer le diagnostic préimplantatoire ainsi que des centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal. L'agence aura aussi pour rôle, le moment venu, de délivrer les autorisations nécessaires aux équipes demandant à poursuivre des recherches sur les embryons et les cellules souches embryonnaires humaines, une évolution législative qui est considérée par beaucoup de scientifiques comme une avancée, même si d'autres la jugent encore trop limitée et en regrettent le retard de mise en route. À cette fin, l'agence devrait s'appuyer sur un réseau d'experts européens, ce qui permettra d'élargir les points de vue sur cette question délicate et souvent controversée tout en écartant certains conflits d'intérêt liés au fait que des spécialistes français peuvent être à la fois juge et partie, puisqu'ils désirent eux-mêmes poursuivre des recherches de ce type.

D'ores et déjà, l'Agence de la biomédecine devrait permettre, en centralisant les données, d'évaluer et de contrôler plus précisément l'importance des activités d'assistance médicale à la procréation. C'est pourquoi l'agence a prévu de publier en 2006 un état des lieux de l'activité d'assistance médicale à la procréation en France à partir des rapports d'activité des années 2002 et 2003 que les centres biologiques et cliniques d'A.M.P. ont adressés au ministère de la Santé. Elle entend aussi développer des collaborations avec les gynécologues et les généticiens, afin de mieux défini [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  AGENCE DE LA BIOMÉDECINE  » est également traité dans :

THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives

  • Écrit par 
  • Didier HOUSSIN
  •  • 4 332 mots

Dans le chapitre « L'avenir des greffes d'organes et de tissus »  : […] Des progrès sont prévisibles, en raison du perfectionnement des techniques chirurgicales et de l'apparition de nouveaux immunosuppresseurs à action plus sélective sur le système immunitaire et à toxicité réduite. Cependant, les perspectives les plus importantes s'ouvrent dans le domaine de l'accès au greffon. Depuis de longues années déjà, la substitution d'éléments du corps humain confronte les g […] Lire la suite

Les derniers événements

9 juillet 2004 • France • Révision de la loi sur la bioéthique.

Le Parlement adopte définitivement le projet de loi pour la révision du dispositif législatif sur la bioéthique voté en 1994. Le texte prévoit notamment la mise en place, à compter du 1er janvier 2005, d'une Agence nationale de biomédecine chargée de délivrer [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Corinne TUTIN, « AGENCE DE LA BIOMÉDECINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/agence-de-la-biomedecine/