SAKIET SIDI YOUCEF AFFAIRE DE (1958)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du 12 septembre 1957 au 7 février 1958, près de vingt incidents de frontière sont signalés dans la région du village tunisien de Sakiet Sidi Youcef. Le 8 février 1958 au matin, une escadrille française bombarde le village où le F.L.N. a ses cantonnements. L'on comptera soixante-dix morts et quatre-vingts blessés dans la population civile.

Ce qu'on appelle alors « le coup de Sakiet » a trois conséquences : il met dans l'embarras le président Bourguiba, obligé de rappeler son ambassadeur en France ; il apporte des arguments, sur le plan international, à ceux qui jugent que la France doit quitter l'Afrique du Nord (c'est à la suite de ce bombardement que le diplomate américain Robert Murphy tentera une mission de « bons offices ») ; plus que jamais l'autorité de la IVe République est contestée et l'on voit se manifester, pour la première fois depuis son départ des affaires, le général de Gaulle lui-même, qui reçoit Masmoudi à sa résidence de Colombey. Ainsi, trois mois avant les événements de mai, de Gaulle se donne pour l'homme de l'arbitrage.

Ordonné par les généraux Challe et Jouhaud, et en dépit du gouvernement qui sera surpris de cette décision où l'armée affirme une certaine autonomie, le bombardement de Sakiet Sidi Youcef n'est pas un simple fait parmi tous ceux de la guerre d'Algérie ; sans être absolument décisif, il a cependant contribué à hâter le déclenchement des événements qui aboutirent à la fin de la IVe République et au retour au pouvoir du général de Gaulle.

—  Pierre-Robert LECLERCQ

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAKIET SIDI YOUCEF AFFAIRE DE (1958)  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Algérie »  : […] Ce qui fut dénommé d'abord les « événements » d'Algérie , car on ne voulait pas leur reconnaître le caractère d'une guerre, avait commencé, le 1 er novembre 1954, par une série d'attentats qui n'avaient effectivement pas l'envergure d'un véritable soulèvement populaire. Ils n'étaient pourtant ni négligeables ni imprévisibles. La révolte avait déjà grondé en 1945 à Sétif et à Constantine, et, si e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_37693

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le 13 mai 1958, naissance de la Ve République »  : […] Le F.L.N. ayant établi ses bases arrière en Tunisie, l'aviation française décide d'y pourchasser les « rebelles » algériens et, le 8 février 1958, bombarde le village tunisien de Sakiet Sidi Youcef. Il y aura de nombreuses victimes civiles. La France se retrouve isolée sur le plan international, souvent condamnée par l'Assemblée générale de l'O.N.U. Le gouvernement français, affaibli, ne peut fair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_37693

Pour citer l’article

Pierre-Robert LECLERCQ, « SAKIET SIDI YOUCEF AFFAIRE DE (1958) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-de-sakiet-sidi-youcef/