ACCORDS DE WASHINGTON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

photographie : Vers la paix israélo-palestinienne?

Vers la paix israélo-palestinienne?

Jardins de la Maison-Blanche, 13 septembre 1993 : poignée de main entre le Premier ministre israélien Itzhak Rabin et le chef de l'O.L.P. Yasser Arafat, après la signature de la Déclaration de principes sur l'autonomie des territoires occupés. 

Afficher

La fin de la guerre froide a modifié les données du conflit du Proche-Orient. Après la guerre du Golfe, les États-Unis poussent Israël à participer à une conférence de paix. Le retour au pouvoir des travaillistes israéliens, en 1992, facilite la conclusion des accords secrètement négociés à Oslo et signés à Washington le 13 septembre 1993, à la suite de la reconnaissance mutuelle d'Israël et de l'O.L.P. Fondés sur l'échange de « la paix contre les territoires », ces accords prévoient la mise en place d'une autorité palestinienne intérimaire autonome, dont Yasser Arafat prendra la tête, et la négociation d'un règlement final fondé sur les résolutions 242 et 338 de l'O.N.U. Débute alors une période de pourparlers sur l'application des principes d'Oslo (ponctuée par une série d'accords non appliqués), durant laquelle les extrémistes palestiniens hostiles au processus de paix multiplient les attentats, tandis qu'Israël poursuit la colonisation des territoires. La radicalisation palestinienne, illustrée par l'éclatement de la seconde intifada en septembre 2000, va de pair avec le durcissement israélien, sous le gouvernement de droite d'Ariel Sharon. Alors que les deux parties ont laissé échapper plusieurs occasions de faire la paix, les attentats commis le 11 septembre 2001 aux États-Unis viennent accentuer la logique de guerre.

—  Christophe PÉRY

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page


Écrit par :

Classification

Les derniers événements

5-26 mai 2021 Santé. Appel à la suspension des brevets sur les vaccins contre la Covid-19.

Il avait été mandaté par l’Assemblée mondiale de la santé en mai 2020, à la suite des critiques émises par Washington contre l’OMS et son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, accusés d'être trop proches de Pékin. Le rapport dénonce la déclaration trop tardive par l’OMS, fin janvier 2020, de l’urgence internationale liée à la Covid-19. Il critique l’insuffisance des mesures prises par les États pour freiner la propagation du virus. […] Lire la suite

11-24 septembre 2020 Israël – Bahreïn – États-Unis. Reconnaissance de l'État hébreu par Manama.

Le 15, les accords entre Israël et les deux États du golfe Persique, les EAU et Bahreïn, sont signés à Washington, lors d’une cérémonie solennelle. Se posant en artisan de la paix au Proche-Orient, Donald Trump affirme que « cinq ou six » autres États arabes sont prêts à normaliser leurs relations avec l’État hébreu. Le 24, en réponse à ce rapprochement, le Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le mouvement islamiste rival du Hamas d’Ismaïl Haniyeh annoncent leur intention d’organiser des élections générales dans les six mois. […] Lire la suite

14-23 septembre 2019 Arabie Saoudite. Attaque de deux sites pétroliers.

Washington annonce de nouvelles sanctions contre l’Iran. Le 19, Mike Pompeo déclare rechercher « une solution pacifique » à la crise avec l’Iran. Le 20, Washington annonce l’envoi dans la région du golfe Persique de renforts militaires défensifs. Le 23, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, signataires européens des accords sur le nucléaire iranien, dénoncent la responsabilité de l’Iran dans l’attaque en Arabie Saoudite et appellent Téhéran à s’engager dans une négociation sur la sécurité régionale et sur son programme balistique. […] Lire la suite

11-14 mars 2019 France – Afrique. Visite du président français Emmanuel Macron en Afrique de l'Est.

Des accords de coopération militaire et économique sont conclus. Les 13 et 14, Emmanuel Macron effectue la première visite d’État d’un président français au Kenya depuis l’indépendance de ce pays en 1963. Il participe à la troisième édition du One Planet Summit, un forum tourné vers le secteur privé, initié par Paris à la suite du retrait de Washington de l’accord de Paris sur le climat. […] Lire la suite

1er-23 mars 2018 États-Unis. Imposition de taxes sur les importations d'acier et d'aluminium.

Le 22, la Maison-Blanche annonce la suspension de ces taxes jusqu’au 1er mai pour les membres de l’Union européenne, le Canada, le Mexique, l’Argentine, l’Australie, le Brésil et la Corée du Sud, dans l’attente de la conclusion d’accords. Le 30 avril, la Maison-Blanche repoussera ce délai jusqu’au 1er juin. Le 23, les taxes entrent en vigueur. Les indices boursiers Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq poursuivent leur chute, accumulant des pertes d’environ 6 p. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe PÉRY, « ACCORDS DE WASHINGTON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-washington/