CHARLIEU ABBATIALE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondé en 872 par Radbert, évêque de Valence, le prieuré Saint-Fortunat devint un prieuré clunisien en l'an 932 puis une abbaye. L'église conserve encore son avant-nef. La nef et le chevet furent rasés au cours de la Révolution, mais des fouilles patientes ont permis d'en dégager les fondations. L'église, édifiée aux ixe et xe siècles, avait une longue nef rectangulaire prolongée par une abside à absidioles. Elle fut reconstruite dans les premières années du xiie siècle, suivant un plan qu'on retrouve à Anzy-le-Duc dans le Brionnais. Il subsiste enfin d'importants éléments sculptés dans l'avant-nef. Au nord, La Cène et L'Ascension relèvent de la sculpture romane baroque (milieu du xiie s.). Le portail de la nef conserve un Christ en majesté du début du xiie siècle. Il subsiste du monastère le palais abbatial (xvie s.), trois galeries du cloître et la salle capitulaire (xve s.).

—  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHARLIEU ABBATIALE DE  » est également traité dans :

CLUNY

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 326 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Cluny II (ou Saint-Pierre-le-Vieux) »  : […] Un premier coup d'œil sur le plan du monastère (connu grâce à une restitution par Conant) indique une parenté évidente avec le plan idéal de Saint-Gall (env. 820). Le cloître se trouve sur le flanc sud de l'église ; il comporte dans son aile orientale, au rez-de-chaussée, la salle capitulaire et l'auditorium ; à l'étage, le dortoir ; l'aile sud tout entière est occupée par le réfectoire ; enfin u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cluny/#i_10819

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « CHARLIEU ABBATIALE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbatiale-de-charlieu/