Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Psychopompe

Issu de la forme : psychopompe

  • Nom singulier invariant en genre
  • Adjectif singulier invariant en genre

Définition

Employé comme adjectif

  1. désigne un conducteur des âmes des morts, dans la mythologie ou la religion

Employé comme nom

  1. ce conducteur

"psychopompe" dans l'encyclopédie

  • ANUBIS

    • Écrit par Yvan KOENIG, Universalis
    • 2 711 mots
    • 4 médias

    Il fut parfois assimilé par les Grecs à Hermès Psychopompe (conducteur de l'âme du mort), sous le nom d'Hermanubis. Plutarque le mentionne comme le fils d’Osiris et de Nephtys.

  • AGNI

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 4 980 mots

    Enfin, Agni est psychopompe : lorsque le mortel est brûlé sur le bûcher funéraire, la cérémonie prend la forme d'un sacrifice (on dit que c'est le dernier sacrifice et que l'homme s'offre lui-même en offrande aux dieux), et le dieu premier invité saisit l'oblation (ici l'homme qui vient de mourir) et l'emporte au ciel entre ses bras pour le présenter aux dieux auxquels le défunt a sacrifié sa vie durant ; reçu par eux grâce à l'intercession de l'Ami-des-hommes, le mortel devient immortel à son tour et jouit des délices célestes jusqu'à la fin du cycle cosmique.

  • HERMAPHRODITE

    • Écrit par Alain DELAUNAY
    • 6 322 mots

    Toute cette partie de l'œuvre se place sous la symbolique d'Hermès (ithyphallique et psychopompe). Il s'agit de voir en toute chose, en tout être, en toute pensée, la copulation de deux serpents, mâle et femelle (comme lors de la vision de Tirésias), puis de répéter le geste hermétique par excellence, qui consiste en leur mise en ordre selon le symbolisme du caducée.

  • TRIADE, symbolique

    • Écrit par Alain DELAUNAY
    • 6 432 mots
    • 2 médias

    Ou bien encore la triade horizontale de la religion ptolémaïque : Sérapis (le sauveur), Isis (l'initiatrice), Anubis (le psychopompe). La plupart des religions présentent une ou plusieurs formes triadiques pour exprimer le divin. On trouve toute une série de cas de figures, consciemment anthropomorphes, qui se proposent à titre d'interprétations possibles des relations triadiques à l'intérieur du divin : père, mère et enfant (Osiris, Isis, Horus) ; mère, jeune fille et fils enfant (triade mycénienne ou éleusinienne) ; unité mâle et dyade femelle (Baal et ses deux parèdres) ; unité constante et dyade alternante (Mithra, Cautes, Cautopates) ; etc.

  • LUMIÈRE & TÉNÈBRES

    • Écrit par Alain DELAUNAY
    • 7 212 mots

    Lui correspondent tous les symboles de la lumière-fécondation : lumière souterraine et psychopompe d'Anubis, « soleil vert » de l'émeraude qui est sang et fécondité chez les Mayas comme dans le symbole du Graal, soleil chtonien comme dieu-grain qui meurt à l'automne et ressuscite au printemps, etc. La troisième séparation cosmogonique a lieu entre zénith et nadir.

Recherche alphabétique

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.