TRIADE, symbolique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la connaissance symbolique, la triade se manifeste à travers un spectre extrêmement large de possibilités. À titre de simples indications, on peut en souligner plusieurs aspects symboliques.

La triple réalité divine et ses symboles. L'histoire des religions et plus généralement l'anthropologie religieuse montrent l'existence de très nombreux regroupements triadiques de divinités. C'est, par exemple, la triade verticale des divinités sumériennes : Anu (ciel), Enlil (atmosphère et surface terrestre), Éa (eaux abyssales). Ou bien encore la triade horizontale de la religion ptolémaïque : Sérapis (le sauveur), Isis (l'initiatrice), Anubis (le psychopompe). La plupart des religions présentent une ou plusieurs formes triadiques pour exprimer le divin. On trouve toute une série de cas de figures, consciemment anthropomorphes, qui se proposent à titre d'interprétations possibles des relations triadiques à l'intérieur du divin : père, mère et enfant (Osiris, Isis, Horus) ; mère, jeune fille et fils enfant (triade mycénienne ou éleusinienne) ; unité mâle et dyade femelle (Baal et ses deux parèdres) ; unité constante et dyade alternante (Mithra, Cautes, Cautopates) ; etc. L'iconographie est extrêmement riche, et chacun de ces schèmes relationnels ternaires présente des solutions symbolico-iconographiques variées.

Triade de Mykérinos, Guizeh, Égypte

Triade de Mykérinos, Guizeh, Égypte

Photographie

Mykérinos, qui construisit la troisième pyramide de Guizeh, est représenté entouré de la déesse Hathor et d'une des divinités du nome (province d'Égypte). Statue en granit. Pyramide de Mykérinos, Guizeh. Musée égyptien, Le Caire. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pendentif au nom du roi Osorkon II : la famille du dieu Osiris

Pendentif au nom du roi Osorkon II : la famille du dieu Osiris

Photographie

Cette triade regroupe Osiris, au centre, flanqué de son épouse Isis et de son fils Horus. Osiris est représenté accroupi, comme un signe hiéroglyphique. Il est au sommet d'un pilier, et l'aspect général de l'ensemble n'est pas sans rappeler celui du jeune soleil sortant du lotus primordial.... 

Crédits : Erich Lessing / AKG

Afficher

Les symboles triadiques comme attributs du divin. On trouve de très nombreuses occurrences de symboles ternaires qui manifestent différents aspects du divin. Par exemple, dans le Papyrus d'Ani, l'Osiris de contemplation est invoqué graphiquement par un triple symbole vertical : colonne Djed, nœud Ankh, disque solaire ; l'emblème d'Hermès Trismégiste, ou Mercure alchimique, est composé d'une croix surmontée d'un cercle, lui-même surmonté d'une coupe ; l'union trinitaire chrétienne est évoquée graphiquement par la juxtaposition de la croix (ou du chiasme), des ailes, de la main ; etc. Le symbole triadique pourra signifier une simple apparence, tell [...]


Médias de l’article

Triade de Mykérinos, Guizeh, Égypte

Triade de Mykérinos, Guizeh, Égypte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pendentif au nom du roi Osorkon II : la famille du dieu Osiris

Pendentif au nom du roi Osorkon II : la famille du dieu Osiris
Crédits : Erich Lessing / AKG

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TRIADE, symbolique  » est également traité dans :

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les cosmogonies »  : […] D'autre part, les Égyptiens ont opéré eux-mêmes des regroupements de leurs dieux, d'une double façon : par famille, à l'intérieur d'un même nome ou d'un sanctuaire, ce sont les « triades » ; et en plus grands ensembles, ce sont les « ennéades ». La triade est un groupe immuable : père, mère, fils, à l'image de la famille humaine. L'exemple le plus connu est la triade thébaine composée d' Amon, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_97129

ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 520 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les cosmogonies »  : […] La richesse et la complexité du panthéon égyptien amène les théologiens à opérer des regroupements généalogiques. Les ennéades (du grec enneas , le chiffre « neuf », traduction de l’égyptien pesedjet , qui signifiait le « pluriel des pluriels », la totalité parfaite) relient un groupe de dieux à un dieu créateur (démiurge), exprimant le monde comme une totalité organisée. L’ennéade la plus ancien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-des-pharaons/#i_97129

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Rites et dieux »  : […] L'art religieux gaulois du midi de la France comprend en particulier les statues et fragments de statues provenant d'Entremont, de Roquepertuse ; il s'agit surtout de figures masculines accroupies, dont certaines imposaient la main sur une tête de mort. Outre un grand linteau gravé représentant des têtes de chevaux, on a découvert des piliers creusés d'alvéoles contenant des crânes humains. Deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_97129

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Adoption des dieux de l'Orient »  : […] Depuis longtemps, depuis même les origines de la religion hellénique, l'influence exercée sur elle par l'Orient était déterminante. Mais les contacts entre les deux mondes sont beaucoup plus étroits, maintenant que les Grecs, héritiers des conquérants perses, sont installés sur place. Ils sont sensibles au prestige de cultes millénaires, à la noble grandeur des édifices religieux, à la dignité d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_97129

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La société des dieux »  : […] Inaccessibles à l'homme, les dieux sont toutefois vulnérables et peuvent être atteints par les dommages qu'ils se causent mutuellement. Dans les conflits qui les opposent, ils peuvent être mutilés, mais cette mutilation n'est guère permanente : les mythes sont là pour expliquer la perte et la régénérescence de telle partie du corps. Lorsqu'elle est définitive, la mutilation punit une faute grave, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/#i_97129

Pour citer l’article

Alain DELAUNAY, « TRIADE, symbolique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/triade-symbolique/