Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Poliade

  • Adjectif singulier invariant en genre

Définition

  1. dans l'Antiquité, en Grèce, désigne une divinité protectrice de la cité

"poliade" dans l'encyclopédie

  • CULTE DE SÉRAPIS

    • Écrit par Renaud DE SPENS
    • 1 034 mots

    La création de Sérapis semble obéir à des motifs politiques : elle fournit un dieu tutélaire (poliade) à Alexandrie, et un patron protecteur à la dynastie lagide. Sérapis est associé à Isis, et le culte des deux divinités est lié à celui du couple royal. Pour autant, Sérapis s'intègre vite dans la dévotion populaire de la population grecque d'Égypte.

  • ATHÉNA

    • Écrit par Marcel DETIENNE
    • 3 998 mots
    • 2 médias

    Athéna, avec ses savoirs et ses pouvoirs, est aussi une divinité poliade. En particulier pour les Athéniens, auxquels elle fait cadeau de l'olivier, l'arbre nourricier qui renaît de lui-même et « demeure, comme la cité, éternellement vivant », sous le regard vigilant d'Athéna Glaukôpis.  Dans les Panathénées, célébrées tous les cinq ans depuis Pisistrate, le rituel est centré sur la déesse victorieuse des Géants, l'Athéna qui avec l'aide des dieux institue le monde organisé, cosmos pour les dieux et pour les hommes dans le cadre de la cité.

  • CITÉ ANTIQUE CONCEPTIONS POLITIQUES DE LA

    • Écrit par François BURDEAU
    • 5 825 mots

    Avant d'être un territoire (ville et campagne environnante), c'est un organisme collectif : ce sont les citoyens unis par une même histoire autour du culte rendu à la divinité poliade. Quel que soit son régime, la cité exerce une telle emprise sur ses membres que le Grec se définit avant tout comme un citoyen. La cité juste engendre l'homme juste ; telle est la démarche de Platon dans La République, révélant ainsi l'intimité des rapports entre éthique et politique dans le monde grec.

  • THÉRA

    • Écrit par Bernard HOLTZMANN
    • 7 957 mots
    • 1 média

    Le sanctuaire d'Apollon Carneios, divinité poliade, semble remonter à cette époque ; il présente un plan dicté à la fois par le rituel très particulier de cette divinité spécifiquement dorienne et par le site escarpé : le temple a pour annexe deux petites pièces creusées dans le rocher ; les inscriptions archaïques rupestres trouvées à l'entour sont d'un intérêt capital pour l'histoire de l'alphabet grec et du dialecte dorien.

  • GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) La religion grecque

    • Écrit par André-Jean FESTUGIÈRE et Pierre LÉVÊQUE
    • 110 454 mots
    • 8 médias

    Une religion poliade se constitue, récupérant les vieilles divinités topiques qui remontent le plus souvent à l'époque mycénienne, mais en les posant comme patronnes de la cité, protectrices, dotées d'un culte public obligatoire que les nobles, seuls habilités à exercer les prêtrises, qui ne sont au fond que des magistratures sacrées, rendent au nom de la cité.

Recherche alphabétique

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.