Pierre-Louis REY

professeur de littérature française à l'université de Paris III-Sorbonne nouvelle

À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU, Marcel Proust - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 184 mots

Histoire d'une vocation littéraire, À la recherche du temps perdu fut ébauché en 1908 par Marcel Proust (1871-1922), concurremment à un essai dirigé contre la méthode critique de Sainte-Beuve, coupable aux yeux de l'écrivain d'avoir jugé ses contemporains d'après leur comportement en société, en négligeant leur « moi profond ». À la recherche du temps perdu […] Lire la suite

CHATEAUBRIAND. POÉSIE ET TERREUR (M. Fumaroli)

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 111 mots

Goethe avait intitulé Poésie et vérité son autobiographie, où se formule un certain idéal du moi. Symétriquement, la méditation sur les fractures du temps et sur les interférences entre histoire personnelle et histoire politique conduit Marc Fumaroli à baptiser son essai […] Lire la suite

MÉMOIRES D'OUTRE-TOMBE, François René de Chateaubriand - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 111 mots

Les Mémoires d'outre-tombe sont, comme le signale leur titre et selon la volonté de Chateaubriand (1768-1848), une œuvre posthume, publiée d'abord en feuilleton dans La Presse, à partir du 21 octobre 1848, puis en douze volumes, de 1849 à 1850. Ils sont issus des « Mémoires de ma vie », commencés en 1809, abandonnés d […] Lire la suite

RENÉ, François René de Chateaubriand - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 050 mots

René (sous le titre René et Céluta) et Atala furent conçus au départ comme des épisodes des Natchez, roman dont Chateaubriand (1768-1848) puisa l'inspiration dans son voyage en Amérique du Nord (juillet-décembre 1791), mais qu'il ne publia qu'en 1826. Il l'a en effet provisoirement délaissé au printemps de 1798 au prof […] Lire la suite

ROMAN - Le nouveau roman

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 4 668 mots

On groupe sous l'expression « nouveau roman » des œuvres publiées en France à partir des années 1950 et qui ont eu en commun un refus des catégories considérées jusqu'alors comme constitutives du genre romanesque, notamment l'intrigue – qui garantissait la cohérence du récit – et le personnage, en tant qu'il offrait, grâce à son nom, sa description physi […] Lire la suite