Françoise COBLENCE

professeur émérite, université de Picardie-Jules-Verne

BÉNICHOU PAUL (1908-2001)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 920 mots

La difficulté, voire l'impossibilité de classer dans un genre délimité l'œuvre de Paul Bénichou donne la mesure de sa nouveauté. Faute d'une meilleure appellation, on pourrait accepter celle d'histoire des idées ou d'histoire de la littérature. Ni une appellation ni l'autre ne rendrait suffisamment compte cependant de la forme spécifique que les idées revêtent dans la littérature ou de ce qui est […] Lire la suite

DANDYSME

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 978 mots

L'étymologie du terme « dandy » ouvre d'emblée un espace d'incertitude. L'Académie n'accueille qu'en 1878 ce néologisme venu d'Angleterre. Selon les Anglais, dandy pourrait dériver du français dandin (sot, niais), de dandiprat (nain, pièce de menue monnaie), de dandelion (ou dent-de-lion, pissenlit), du verbe […] Lire la suite

LES DÉSASTRES DE LA GUERRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 093 mots

Après L’Art en guerre. France 1938-1941 (musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 2012), l’historienne Laurence Bertrand Dorléac poursuit et étend son analyse de la guerre telle que les artistes nous la donnent à voir et à penser avec l’exposition Les Désastres de […] Lire la suite

OSCAR WILDE, L'IMPERTINENT ABSOLU (exposition)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 078 mots

Oscar Wilde aurait affirmé à André Gide : « J’ai mis tout mon génie dans ma vie ; je n’ai mis que mon talent dans mon œuvre. » Fidèle à cette déclaration, l’exposition du Petit Palais (28 septembre 2016-15 janvier 2017) présente Oscar Wilde en « impertinent absolu » et mêle étroitement la vie et l’œuvre, leurs échanges, leur éclat et leur influence mutue […] Lire la suite