Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE

conservateur en chef du musée des Beaux-Arts de Lille

CABANEL ALEXANDRE (1823-1889)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 1 126 mots

Faut-il adopter vis-à-vis du peintre Alexandre Cabanel l'attitude de « juste mesure » que réclamait Lafenestre dans son livre, La Tradition dans la peinture française : « [Le peintre n'est pas à] placer aussi haut que l'ont pu rêver un instant ses admiratrices des deux mondes, ni aussi bas que le voudraient voir précipiter les sectateurs violents d'un réalisme exclusif » ? L'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-cabanel/#i_0

CARAVAGE (vers 1571-1610)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE, 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 815 mots

Si tout le xviie siècle garde l'empreinte des Bolonais (Carrache, Reni, Dominiquin), force nous est de reconnaître que les plus grands peintres de cette époque – à l'exception de Nicolas Poussin – bénéficient sous une forme ou sous une autre de l'exemple de Caravage : Velázquez et Zurbarán en Espagne, Rubens, Rembr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caravage/#i_0

CHINTREUIL ANTOINE (1814-1873)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 792 mots

Né à Pont-de-Vaux dans l'Ain, Antoine Chintreuil se forme à Paris à partir de 1838. Il est curieux que ce paysagiste n'ait pas été attiré par les peintres paysagistes de l'école de Lyon (Appian, Carrand, Ravier, Vernay), ville toute voisine de Pont-de-Vaux. Il choisit plutôt de s'installer à Paris, et la réputation de Corot n'y est peut-être pas étrangère. Ce dernier, qu'il rencontre en 1843, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-chintreuil/#i_0

DECAMPS ALEXANDRE (1803-1860)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 1 180 mots

Dans une lettre autobiographique adressée en 1854 au docteur Véron (Les Mémoires d'un bourgeois de Paris), Alexandre Decamps nous apprend qu'il est né à Paris, dans une famille d'origine picarde. Une vague formation chez le peintre d'architecture Étienne Bouhot, puis chez Abel de Pujol, n'influence pas le peintre autodidacte qui hésite un moment entre Ingres, qu'il admire sincè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-decamps/#i_0

DU BOS abbé JEAN-BAPTISTE (1670-1742)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 745 mots

Après des études en théologie à Beauvais, sa ville natale, Jean-Baptiste Du Bos s'établit à Paris. Son mérite l'ayant fait bientôt remarquer, il remplit diverses missions diplomatiques. Il est principalement connu pour ses écrits, les Réflexions critiques sur la poésie et la peinture (1734) et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-bos-abbe-jean-baptiste/#i_0

MIGNARD PIERRE (1612-1695)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 1 003 mots

Né à Troyes, Pierre Mignard fit son apprentissage à Bourges, à partir de 1622, chez le peintre de tableaux d'autel Jean Boucher, puis à Paris chez Simon Vouet. Ces deux peintres qui avaient fait autrefois le voyage d'Italie communiquèrent peut-être à Mignard le désir du voyage outre-monts, de règle pour les artistes de la génération de 1590, délaissé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mignard/#i_0

TROYON CONSTANT (1810-1865)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 890 mots

Les parents de Constant Troyon travaillaient à la manufacture de Sèvres, son père comme peintre décorateur, sa mère comme brunisseuse. L'enfant fut encouragé dans le domaine des arts par Riocreux, conservateur du Musée céramique, qui lui fit peindre des fleurs et des paysages « classiques », sous la direction d'un professeur, mais l'élève se tourna vite vers les études et croquis d'après nature. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constant-troyon/#i_0