BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MACBETH HORROR SUITE (C. Bene)

L'acteur et metteur en scène italien Carmelo Bene, invité par le Théâtre de l'Odéon, le Festival d'automne et le Centre international de dramaturgie, ouvrait la saison 1996 du Théâtre et celle du Festival avec une dramatisation humoristique dont le Macbeth de Shakespeare constituait le noyau. En 1983, Bene avait déjà présenté à Paris un spectacle à partir de la même source ; le but des diverses revisitations de Shakespeare que Bene a faites tout au long de son travail théâtral, avec notamment Hamlet, Roméo et Juliette, Richard III et Othello, n'est pas de rendre hommage à l'auteur anglais ou d'en proposer une lecture de plus, aussi « moderne » soit-elle : il s'agit plutôt de faire ressortir la situation particulière que chacune de ces œuvres délimite.

Comme en 1983, il est donc encore question, ainsi que le dit Bene, d'ôter, de soustraire – y compris dans les parcours historiques de la mise en scène de la pièce – ce qui n'entre plus dans les nécessités du représentable, et de développer en revanche une poétique nouvelle, propre à l'acteur. Dès lors, les questions de texte, de contexte ou de prétexte n'ont plus de sens : ce qui se décrit, ce qui se dessine dans ces derniers épisodes du « non-être au théâtre » de Bene, c'est une critique féroce des rapports contextuels que les spectateurs entretiennent avec ces œuvres, devenues des lieux communs revisités aux endroits attendus et soulignés par une culture des clichés qu'on n'arrête pas d'additionner, d'entasser, de répéter.

Pour Bene, « il faut être Macbeth, non le personnage, mais la situation », donc être une étrange histoire d'amour entre le roi et sa Lady (Silvia Pasello), où la complicité aboutit au délit : il en découle, par inversion, que tout crime est une « histoire d'amour »... conjugal. Au-delà de cet apparent noyau narratif reste pourtant l'essentiel de la pièce, condensé en une force antinaturaliste, développée par le jeu de l'acteur, qui détruit et dévore toute forme expressive. Mélancolie extrême de la [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

MANGANARO, « MACBETH HORROR SUITE (C. Bene)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/macbeth-horror-suite/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.