BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MABILLON JEAN (1632-1707)

Moine bénédictin de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, où il aide dom Luc d'Achery à la bibliothèque, Jean Mabillon voyage beaucoup pour prendre copie d'actes conservés dans les abbayes d'Europe. Il est amené à tirer les conclusions de ce travail en publiant le De re diplomatica, qui fonde la diplomatique ou étude des actes officiels. Au cours de ses voyages, en Suisse, en Allemagne, en Italie, il s'intéresse à l'histoire de la liturgie, discipline dont il est le grand initiateur, notamment par son ouvrage De liturgia gallicana (1685).

Il est aussi l'éditeur des œuvres de saint Bernard, des Acta sanctorum ordinis sancti Benedicti en neuf volumes, des Vetera Analecta et des Annales ordinis sancti Benedicti, qui restent des sources importantes pour les historiens, en raison de l'exactitude des renseignements donnés. La disparition de nombreux documents pendant la Révolution et aux époques troublées des Temps modernes donnent à ces publications une valeur considérable.

Dom Mabillon appartient au groupe des moines qui ont rendu la congrégation bénédictine de Saint-Maur illustre par la qualité de leurs travaux, par l'ampleur de leur érudition. Il a défendu la cause de l'érudition et le travail intellectuel des hommes d'Église contre l'abbé de Rancé, réformateur de l'ordre des Cisterciens : à cet effet, il a écrit le Traité des études monastiques en 1691.

Anne BEN KHEMIS

Pour citer cet article

BEN KHEMIS, « MABILLON JEAN - (1632-1707)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-mabillon/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MABILLON JEAN (1632-1707) » est également traité dans :

DIPLOMATIQUE

Écrit par :  Robert-Henri BAUTIER

Dans le chapitre "Histoire de la diplomatique"  : …  entraînèrent de véritables bella diplomatica (guerres diplomatiques) que menèrent historiens et juristes. Publiant en 1685 son De re diplomatica pour dissiper la suspicion jetée par le jésuite Papebroch contre les vénérables chartriers des monastères bénédictins, dom Jean Mabillon constitua d'un coup une science nouvelle en… Lire la suite
HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

Écrit par :  Olivier LÉVY-DUMOULIN

Dans le chapitre "La naissance d'une critique érudite (XVIe-XVIIIe siècles)"  : …  la fin du xviie siècle. Dans ce contexte, Jean Mabillon (1632-1707), membre de l'ordre, publie le De re diplomatica (1681), ouvrage reconnu comme étant le premier discours de la méthode. En effet, au plus fort de la controverse qui l'oppose au bollandiste Papebroch, à propos… Lire la suite
HISTOIRE (Histoire et historiens) - Les usages sociaux de l'histoire

Écrit par :  Olivier LÉVY-DUMOULIN

Dans le chapitre "Entre science et propagande"  : …  la fin du xviie siècle, une véritable commande est passée par Louis XIV à Dom Mabillon afin que ces ordres nourrissent de diplômes authentiques les revendications territoriales de la France. Ces bella diplomatica montrent à quel point la logique des droits historiques commande le recours à l'histoire… Lire la suite
PALÉOGRAPHIE

Écrit par :  Robert MARICHAL

Dans le chapitre "Paléographie latine"  : …  Papebroch sur l'authenticité des actes mérovingiens que dom Jean Mabillon, bénédictin de la congrégation de Saint-Maur, fut amené à publier en 1681 son De re diplomatica : la paléographie n'y occupait que les quatre derniers chapitres. Comme les premiers naturalistes dont il est le contemporain,… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.